Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2019 5 06 /12 /décembre /2019 12:35

Bonjour à tous

 Très belle fête de Saint Nicolas à tous les enfants puisqu'il est le patron des écoliers  ( entre autre). Les traditions sont nombreuses, les légendes aussi  ..L'histoire de ce saint qui va "réveiller" trois enfants "mis au saloir" par un boucher m'a toujours un peu effrayée... ( vous trouverez ici ou de quoi vous documenter sur ce personnage)

Quand nos enfants étaient encore petits,nous préparions le 5 décembre au soir une assiette de petits gâteaux et un verre de lait pour ce gentil personnage ainsi qu'une carotte pour son âne.Le matin du 6 les enfants découvraient alors dans leurs chaussons des friandises ( pas de cadeaux chez nous) : chocolat , pain d'épices et surtout "manele".

J'ai toujours préparé cette brioche avec les enfants , les nôtres puis ceux que je gardais, mais les dernières années je me suis retrouvée seule, sans enfants ou alors trop petits pour participer.Qu'importe c'est une tradition que j'aime trop ..

 Cette pâtisserie qu'on appelle "manele" dans le Bas-Rhin et "manala" dans le Haut-Rhin avec un "n" ou deux  est une forme de "bonhomme" en pâte briochée.

Un peu d'histoire

"Autrefois des pains d'épices, des brioches en forme d'escargot (Schnekerle) ou d'autres animaux (cheval, lapin...) étaient offerts et dégustés pour chasser les menaces de l'hiver dans l'Est de la France.

Le Mannele est plus récent. Il est lié à la célébration du St-Nicolas en Alsace, et est offert aux enfants sages. Il représente un bonhomme, peut être l'un des trois enfants ressuscité par le Saint, comme le raconte la légende..."( source ici)

"De l'alsacien petit bonhomme, un Manele est une brioche en forme de petit bonhomme préparé par les boulangers de tradition germanique pour la Saint-Nicolas, ainsi que par beaucoup de familles alsaciennes, lorraines, et plus généralement allemandes. La pâtisserie est nommée « petit Saint-Nicolas » en Lorraine, mais également Coualé en Lorraine romane (surtout pour les Vosges) se qui signifie tordu en dialecte lorrain rappelant ainsi la forme tortillé que prend le bonhomme. Elle porte en revanche le nom de Manele en Lorraine francique et dans le Nordgau (Basse-Alsace), Manala dans le Sundgau (Haute-Alsace), et signifie petit bonhomme. La brioche est appelée Jean Bonhomme en Franche-Comté. En Allemagne, elles sont appelées Dambedei, Stutenkerl, Waeckmann, etc. selon les dialectes. En Suisse, on retrouve cette pâtisserie sous les noms de Grittibänz ou Grättima(nn).

Elles sont dans la plupart des régions consommées à la Saint-Nicolas. Mais dans certaines comme en Rhénanie, dans la Ruhr, Hesse, elles sont mangées pour la saint Martin d'Hiver (11 novembre, Sankt Martin). Les enfants le reçoivent à la fin du cortège de Saint Martin (Martinsszug). On en trouve aussi aux Pays-Bas, au Luxembourg et en Autriche.

La brioche peut accompagner le chocolat chaud du goûter des enfants, ou faire l'objet d'un goûter familial pour se retrouver et partager ces pâtisseries autour d'un bol de café ou de chocolat chaud. Cette brioche peut être enrichie de raisins secs ou de pépites de chocolat, et est parfois trempée dans du chocolat fondu chez certains boulangers.

Dans les pays et régions de cultures germaniques, ces pâtisseries sont liés à la célébration du jour de la Saint-Nicolas, dès le XVe siècle.

La brioche représente un « bonhomme », « bon homme ⇒ saint homme » qui n'est autre que Saint-Nicolas, le saint-patron de la Lorraine. La brioche est également parfois identifiée aux trois enfants qu'il a sauvés du boucher, légende relatée notamment par Louis Pitz dans son ouvrage Contes et légendes de Lorraine1.

Le culte de Saint-Nicolas commence dans nos contrées au XIe siècle lorsqu’un seigneur rapporta une phalange du saint au duché de Lorraine. À ce moment, une église a été construite dans la ville de Port qui portera par la suite le nom de Saint-Nicolas-de-Port. L'église fut remplacée au XVe siècle par l'actuelle basilique Saint-Nicolas.

La Lorraine étant un État allemand du Saint-Empire romain germanique, et la foire médiévale de Saint-Nicolas-de-Port étant célèbre, le culte de Saint-Nicolas se répandra très vite sur tous les territoires allemands. C'est de cette façon que cette brioche est devenue commune à Allemagne, en Suisse, en Autriche, en Belgique, aux Pays-Bas, et qu'elle est très présente en Lorraine, en Alsace, en Franche-Comté, en Artois et dans les Flandres. Toutes ces régions et pays ayant pour point commun, avoir fait partie du Saint-Empire.

La brioche elle-même apparaît vers le XVe siècle, ce qui correspond historiquement à la victoire des lorrains contre l’occupant bourguignon, qui possédait à l’époque un territoire qui s’étendait de la mer du Nord jusqu’à la Suisse.

Les Manele font partie des pains dits de Saint-Nicolas. Les plus connus sont les Manele ou Manalas, les Schnackle ou Schnekerle (escargots), les Coualés, les Labkueche et autres lackerle et Basler Läckerlis. Afin de chasser les menaces de l'hiver et les mauvais esprits, on offrait et on dégustait ces pains d’épices, ces brioches en forme d'escargot ou d'autres animaux (cheval, porc, poule, lapin...) dans l'Est de la France." ( source )

 pour la recette voici la mienne..

600g de farine

100g de sucre + 1 cuillerée

1 sachet de levure du boulanger

1 pincée de sel

20 cl de lait+ 1 cuillerée

120g de beurre

2 œufs + 1 jaune

 amandes , pépites de chocolat, raisins sec pour le décor

Faire fondre le beurre dans le lait, dans un pichet au micro-onde ( 1 minute ou 2)

  ajouter les œufs battus

 dans le bol du robot ( ou à la main)  mélanger au pétrin les éléments secs (farine-sucre- levure- sel)

Verser le liquide tiède sur ce mélange, bien pétrir

au début c'est assez collant , il faut continuer de pétrir jusqu'à ce que  la pâte se détache du bord

 laisser reposer au chaud 1 heure à l’abri de tout courant d'air

 étaler la pâte et la découper en 8 parts égales ( enfin presque)

 modeler un boudin, couper trois fentes pour les jambes et bras

 Déposer les maneles ainsi formés sur une feuille de papier sulfurisé sur une plaque

 décorer les maneles ( j'ai mis des amandes pour les chaussures et les gants, des raisins secs pour les yeux et la bouche , des pépites de chocolat pour les boutons du manteau)

 laisser lever les maneles au chaud pendant une heure

Préchauffer le four à 150°

 Badigeonner d'un mélange lait jaune d’œuf et sucre roux et enfourner 20 à 30 minutes ( bien surveiller la cuisson) je les ai laissés 20 minutes en tournant les plaques ( mon four n'est plus très jeune)

 Il ne reste plus qu'à les laisser refroidir...et à déguster..

 J'attends le retour de mon mari à 16 heures pour en goûter un.... les autres seront offerts à nos enfants demain matin..et s'il en reste encore pour dimanche au petit déjeuner..j'ai bien peur qu'il n'en restera plus pour ma Poupette lundi.. peut-être que j'en referai avec elle..

 Je vous souhaite une très belle fin de semaine.. pour nous encore un weekend bien chargé.. il y a tellement de manifestations ( par là je veux dire des marchés de Noël!!) dans la région..

Samedi matin nous irons Louise et moi à Bouxwiller ( c'est le marché de Noël que je préfère et c'est là où je m' approvisionne pour les fêtes)..le soir dans mon village ( où j'espère trouver de quoi décorer mes rebords de fenêtres et où Louise tiendra son stand avec la Ludette)

et dimanche?.. peut-être au marché de Noël de Saverne? j'ai vu qu'il y avait pas mal d'expositions et entre autres une exposition de broderies et de patchwork..à voir au second étage du Recollet

 à très bientôt.. merci pour tous vos commentaires ..je n'y réponds pas par manque de temps..mais je vous lis toujours avec plaisir!!

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
huuuummmmmm
Répondre
M
C'est toujours bien meilleur quand c'est fait maison, ces biscuits traditionnels sont un régal, hélas ici il n'y a pas de style de spécialités, mais je vais tenter de faire quelques biscuits d'ici les fêtes !
Bonsoir, bises. =mireille=
Répondre
V
Merci pour la recette.
Répondre
L
miam miam tu me donnes envie de faire des petits gâteaux
merci de la recette biz
Répondre
C
On aurait envie d'en manger, merci pour la recette et je me réjouis de voir les photos des différents marché de Noël que tu vas visiter - merci aussi pour toutes ces explications - j'adore - gros bisous
Répondre
B
j aimais beaucoup en acheter a Dijon mais ici pas de petits bonhomme
merci pour la recette et l histoire
bisous bonne soirée
Répondre
M
Que ton article sent bon les douceurs de l'Avent !
Une belle tradition !
Dans quelques jours, mon mari visitera plusieurs marchés de Noël en Allemagne ! Il adore ça ! Je me réjouis à l'avance des photos que je vais recevoir !
Bisous
Répondre
N
Miam!
Bon week-end
Répondre
Y
Une belle tradition, gourmande aussi, qui a longtemps existé par chez nous, bien avant Noël et ses gabegies de cadeaux!
Par chez moi, en Lorraine, une ville de 15 000 habitants à l'époque, les enfants des écoles étaient regroupés devant le parvis du tribunal.
Le Saint Nicolas, arrivé en micheline, puis en charrette, faisait un beau discours, se terminant par " avez vous été sages?
Et ce devant des centaines de personnes écoles maternelles et primaires, qui attendaient leur sachet de friandises.
Je me suis largement inspiré de ta recette pour nos mannele. 600 g de farine, et 8 mannele au final.
J'ai du les faire trop grands, j'aurai pu aller jusqu'à 10 ou 12.
Bon Wend à vous, avec un programme très chargé. Yann
Répondre
L
merci pour toutes ces explications et le courage d'ecrire tout ça pour nous car ton temps doit etre restreint avec les 2 puces
j'adore ces petites brioches, c'est aussi la forme que j'aime ! hi hi
ta recette est bien expliquée, je pense la tester en esperant que je reussisse mes petits bonhommes hi hi
biz et bon weekend
Répondre
D
Très bel article et tes mamelas sont super beaux
Bravo à tout ce que tu fais
Bizz
Répondre
D
Ils sont bien gourmands tes manalas.
N'étant pas à la maison ces derniers jours mais retour ce soir, on les a commandés à la boulangerie :-)
Bonne soirée.
Répondre
C
Je ne suis pas alsacienne mais moi aussi j'ai fait mes mannala !
Et je me suis bien régalée au goûter avec un bon thé de Noël !
Tu sais en Normandie il n'y a aucune tradition de Noël, alors je chipe les vôtres, ou les provençales parfois.
Profite bien de ton week-end, hâte de voir tes photos !
Belle soirée, gros bisous !
Cathy
Répondre
F
Voilà qui m’a appris à connaître StNicolas car chez moi uniquement le Père Noël,j’ai toutes tes recettes prises sur ton blog il y a quelques années lorsque tu pâtissais avec tes petites et que tu nous expliquais tout ça ,je vais les ressortir et essayer de faire tout ça d’ici Noël afin de régaler tout le monde
Bons marchés de Noel et bon approvisionnement.Bises.Yvette
Répondre
S
Merci pour ce long billet très intéressant sur vos traditions, je vais essayer de faire des manélés avec ta recette, je crois que je vais commencer par faire une demi dose : 600g de farine, cela doit donner beaucoup de manelés ! et je n'aurai pas de visites tout de suite, apparemment on peut en congeler ! cela me donne envie d'aller revisiter votre belle région et d'admirer les fenêtres décorées chez vous, c'est un peu loin de la Picardie, mais c'est tentant !!!! bonne fête aux enfants, bises
Répondre
M
Merci pour ce très intéressant reportage Evelyne ! (Nous, c'est pour le Père Noël et ses rennes que nous laissions lait, carottes et biscuits au pied de l'arbre). Tes maneles ont l'air délicieux !

Gros bisous, à bientôt
Répondre
S
Pas fan de manala. Je préfère le pain d'épices.
Beau billet sur l'Alsace.
Sylvie
Répondre
N
c'est un long article pour tout expliquer, traditions et recette, merci !
bon we en balade avec Louise, bises,
Répondre
E
Mon homme en fait chaque année une quantité assez importante pour en congeler… Mais je ne sais pas s'il aura envie d'en faire (le pain, les mannalas et le kougelopf, sont SES spécialités, hors de question que j'en fasse !) d'autant plus que je n'en mange pas beaucoup… et pas de petit à l'horizon…
Les tiens me font bien envie !
Bisous et beau WE
Répondre
L
Merci beaucoup, j'ai lu avec intérêt ton billet. En Bretonne que je suis, nous ne fêtons pas Saint-Nicolas, en revanche j'en entends souvent parler et ne connaissais pas son histoire, c'est désormais chose faite, un grand merci.
Cependant, ce que j'ai pu lire c'est St Nicolas apporte des cadeaux, chez toi non, ce n'est donc pas systématique et si peu de temps avec Noël, ça me rassure.
Merci également pour tes gourmandises, vous allez vous régaler.
Très bon week-end de découvertes des marchés de Noël. Bisous.
Lylou
Répondre