Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2021 2 14 /09 /septembre /2021 19:12

Bonjour,

 Nous avons quitté Crémieu en fin d'après-midi pour arriver (après 80 km de petites routes) à Saint-Antoine l'Abbaye .Nous sommes toujours en Isère (38) en région Auvergne-Rhône-Alpes, au creux de verdoyantes collines cernées par le massif du Vercors.Nous aimons les villages classés "plus beaux villages de France" et notre objectif est de tous les visiter.. un à la fois..

 L'histoire de ce village prend racine au XIe siècle lorsque Geilin, seigneur local, rapporte de son pèlerinage en Terre sainte les reliques de saint Antoine l’Égyptien, auquel on attribue de nombreux miracles.Vers 1280 débute l'édification de l'abbaye destinée à abriter les fameuses reliques, qui auraient la vertu de guérir du "mal des ardents" un empoisonnement du sang soigné par les Hospitaliers, installés dans la cité après avoir chassé les Bénédictins.Les guerres de religion mettront fin à cette période faste de pèlerinage.

Nous nous sommes installés à l'ombre des arbres au bas du village sur le parking de la salle de fêtes..Un endroit idéal , calme même si en soirée l'orage aura grondé bien fort nous avons passé deux nuits très tranquilles

nous avions une jolie vue sur le village

 Le lendemain matin, nous nous sommes promenés dans le village à l'"aveugle"

 Place du Puy , une fontaine,

rue du Commandant Hector Garaud, commandant d'aviation, mort pour la France (1897-1940)

 La Halle du Marché (11) :La halle est le cœur économique du bourg Bas.Vaste ensemble couvert,elle était surtout destinée au commerce du blé et pouvait contenir les loges des marchands.peu à peu abandonnée, elle finit par être détruite au XVIIIe siècle.

La halle que l'on peut voir aujourd'hui est une construction réalisée avant 1830

 rue Corsière

Nous arrivons à l'Office de Tourisme pour y trouver, plan , guide et livre et nous inscrire pour la visite guidée de l'église ( payante mais  qui permet de voir le "trésor" ) Après avoir fait quelques achats nous sommes retournée à notre véhicule les y déposer et puis repartis pour la visite du village .. 

 vous trouverez sur le site le PDF du circuit découverte ici, sinon je vous mets le plan

 les numéros en bleu ( de 1 à 15) correspondent au Sentier du Flâneur ( on ne fera pas tout le circuit)

 les numéros en rouge ( 1 à 12) correspondent au Circuit Découverte

 nous quittons le parking 

au bout du chemin,nous passons la porte (1)

 empruntons le sentier des jardins

Basse Rue (2):Artisans, marchands ambulants et paysans se côtoyaient dans ce quartier animé échoppes et de tavernes.Tisserands et tanneurs étaient installés près des cours d'eau

En face du Chapillon surmonté de deux girouettes (3), nous empruntons le

Goulet du Chapeau Rouge (4)

 

Les" Goulets":Ces ruelles ou passages souvent couverts et en pente sont étroitement liés à la topographie des lieux.De tous temps très prisés par les habitants des deux bourgs, ils conservent un caractère pittoresque pour certains inchangés depuis des siècles.On peut les comparer aux "traboules" lyonnaises.Ils permettent aux habitants de circuler dans le village sans en faire le tour.Ils sont traditionnellement pavés de galets entiers. Il en existe six :du Puys de Genevey;Quinquin;du Chapeau Rouge;Bourchenu; Saint Georges et de la Symeise

 Auberge ou Logis du Chapeau Rouge: tenu par Joseph Piémond, frère d'Eustache Piémond notaire de la ville au XVIe siècle, réquisitionné pour le logement des troupes pendant les guerres de Religion, il appartenait au chapitre;ici étaient signés un certain nombre d'actes entre chanoines et habitants des lieux

 On arrive sur la Place Ferdinand Gilbert : ancien maire, mort en déportation au camp de Mauthausen ( 1887-1945)

où se situe l'Office de Tourisme

 Place de la Grotte  :Cette place doit son nom à la chapelle souterraine du Grand Hôpital appelée Chapelle de la grotte au XVe siècle, elle marquait la frontière entre le monde profane et l'abbaye

 la Maison de Frize (5): Cette maison, propriété de Pierre de Nully dit de Frize, chef des troupes protestantes à saint-Antoine et dans le Royans pendant les guerres de Religion, fut à la fin du XIXe siècle la résidence provisoire de l'abbé.Elle abrita l'étude de maître Gabriel Fournet au début du XVIIIe siècle

Communs et Dépendances de l'Abbaye: Ce secteur, à la limite de l'enclos des vergers et des vignes, était ceint de murs et comprenait la boulangerie, la menuiserie, les greniers de l'abbaye, la maison des jardiniers , la maison de la "cellerie"

 nous voici devant la Porterie ou Procure et Hôpital des Démembrés ( 1)

Ici se trouvait autrefois un hôpital ( hôpital dit des démembrés ou Grand Hôpital) pour les victimes du mal des ardents.Au XVIIe siècle, le grand hôpital endommagé pendant les guerres de Religion est détruit.Il cède la place à la Procure qui doit son nom à la présence du procureur chargé d'accueillir les visiteurs autorisés à pénétrer dans l'enceinte sacrée

 nous traversons la porte

et arrivons dans la Grande Cour (2) :La Grande cour, autrefois Grand Cloître de l'abbaye a été entièrement remaniée au XVIIe siècle.Rectangulaire aujourd'hui,elle s’étend de la Procure à l’église abbatiale.Elle est délimitée côté gauche par le mur d'enceinte ( construit en 1640 afin d'isoler le bourg de l'abbaye)

et les anciennes écuries : aménagées aux XVIIe et XVIIIe siècle sur et à partir d'anciennes maisons, les grandes écuries de l'abbaye étaient destinées à accueillir les chevaux et équipages des religieux et des hôtes étrangers ( aujourd'hui salles d'expositions temporaires du Musée).

En face, côté droit, le bâtiment des Étrangers construit au XVIIe siècle accueillait les hôtes de marque non religieux dans des appartements qui leur étaient réservés.Un salon d'apparat était destiné aux audiences accordées par l'abbé.

Dans le prolongement étaient installées les infirmeries réservées aux religieux ( actuel atelier du tailleur de pierres)

(les malades ayant leur propre infirmerie dans les hôpitaux.Le bâtiment médiéval a été reconstruit des le XVIe siècle, puis réaménagé au XVIIe siècle dans le style des édifices de la Grande Cour )

ainsi qu'une apothicairerie pour la préparation des remèdes

Le Grand Réfectoire : entrepris sous l'abbatiat de Guillaume Mitte au XIVe siècle et achevé par le cardinal de Saluces vers 1470, le réfectoire ( 40 mètres de long  par 11 mètres de large) était orné d'une rosace.Les religieux  résidents ou de passage y prenaient en commun leurs repas.Au XVIIe siècle; il fut modifié, surélevé et décoré de tableaux

 Emplacement de la Maison de la Rectorie des Cinq Plaies : de nombreuses maisons de religieux bordaient au XVIe siècle le Grand Cloître : maison de la rectorie Saint-Laurent, maison de la Grande sacristie, maison d'Aymar Falco( vicaire général, historien de l'ordre), maison du commandeur de Vienne...Elles disparurent au XVIIe siècle avec la construction du nouveau cloître et le remblaiement de la Grande cour

Il est alors l'heure de la visite guidée de l'église abbatiale. ( 3)

 ce que je vous raconterai un autre jour..

 Très bonne journée.. je vous retrouve très vite..

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
très beau lieu, je confirme - pas très loin de chez nous - merci de ce partage biz http://mes101luby.eklablog.com
Répondre
J
C'est une région que je ne connais pas trop. Tes photos me donnent envie d'y aller ! Merci.
A bientôt.
Répondre
L
Coucou Evelyne, je suis un peu tard pour commenter, je ne reçois plus les newsletters de chez OverBlog, je dois passer sur tous les blogs amis pour commenter, grrrr
Une nouvelle découverte ce village qui mérite vraiment d'être visité. La Halle est très belle ainsi que le bâtiment La Porterie, j'aime beaucoup.
Je te souhaite un très bon week-end, une nouvelle balade pour vous ?
Gros bisous,
Lylou
Répondre
M
Effectivement, un bien joli village, j'aime beaucoup la halle, superbe !
Belle soirée, bises.
Répondre
A
traboule ... goulet.. J'enrichis mon vocabulaire avec toi.
Bon et ce trésor ? vous l'avez vu ?
Répondre
C
C'est un village que je découvre, je n'en avais même jamais entendu parler !
Il est également très joli, avec tout plein de détails très intéressants.
Merci pour cette découverte, je me suis régalée.
Pour répondre à ton commentaire d'hier contrairement à toi nous ne sommes pas du tout, du tout attirés par le camping car.
Nous partons en gîte depuis plus de 30 ans, nous ne changerons pas !
Belle soirée, gros bisous.
Cathy
Répondre
B
On n’est jamais déçus avec les plus beaux villages de France ! Celui-ci est particulièrement beau. Merci pour la visite.
Gros bisous
Répondre
H
Encore un très beau village. Merci pour cette visite. Bisous
Répondre
S
Quel beau périple ! Profitez-bien ! =^..^=
Répondre
H
Décidement la France est un pays avec plein de coins charmants à découvrir... Merci à toi de nous y aider.
Répondre
L
Encore un village qui mérite bien son statut de plus beaux villages de France...
Merci pour ta visite guidée
Bonne journée
Bisous
Répondre
N
Merci pour cette belle visite!
Répondre
L
Visite il y a longtemos déjà, à une époque où l on pouvait encore passer la nuit au centre du village...

Bisous
@micalement
Lavandine
Répondre
S
Une charmante visite de ce beau village, nous rentrons de vacances dans la Drôme et dans les Alpes de Haute Provence où il y a aussi de beaux villages de France, je 'n'ai pas pu suivre les visites précédentes de Crémieu et autre, mon téléphone ne le" voulait" pas, je vais les voir maintenant, bises et merci pour ces belles visites.
Répondre