Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2021 3 24 /11 /novembre /2021 08:03

Bonjour à tous,

 Je vous propose d'aller à la découverte de la ville de Bitche. Nous avions déjà visité la Citadelle et le Jardin de la Paix ( voir l'article ici) mais pas la ville.Nous sommes chez nos "voisins" , en Lorraine dans le département de la Moselle (57) le 28 août, un jour entre nuages et éclaircies

Hormis la citadelle , la ville ne conserve que peu de témoins de son riche passé.La ville a été détruite lors des nombreux conflits qui l'ont secouée .Dernier en date :la seconde guerre mondiale, lors de laquelle 80% de la ville ont été détruits.

Nous nous sommes procurés le circuit à l'office de tourisme et nous l'avons suivi point par point.( 19 en tout)

1.L'office de tourisme

le bâtiment a été inauguré en 2013.Les matériaux utilisés pour sa construction, le bois et le verre, rappellent les ressources naturelles de la région.Il se situe à l'emplacement d'un ancien héliport, car l'ancien hôpital de la ville était tout proche.L'avenue du Général de Gaulle ( passant devant l'office de tourisme) suit le tracé des anciens remparts de la ville

2.La chapelle de l'étang

Cette chapelle date de 1505 et fait partie des édifices les plus anciens de la ville.Elle se situait sur la digue d'un ancien étang tout proche, asséché et remblayé aujourd'hui ( le parc du Stadtweiher). La différence de niveau entre l'entrée et la chaussée est due au remblai des anciens remparts.La chapelle a été détruite par les suédois durant la guerre de Trente Ans ( reconstruite en 1698) puis durant la seconde guerre mondiale ( où elle resta interdite au culte pendant une quinzaine d'années)

Elle est ouverte ,nous en profitons pour aller admirer ses jolis vitraux récents et originaux, les quelques statues dont une mise au tombeau et une Pièta du XVIIe siècle.

Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie

3.L'ancienne Poste

Ce bâtiment de style néo-classique a été construit par les allemands en 1903 et a été utilisé comme bureau de poste jusqu'en 2016.Dans la cour se trouve l'ancien pigeonnier

avec son toit de tuiles en "queue de castor"

4.La synagogue

La communauté juive s'est particulièrement développée après 1870.Au XIXe siècle, une synagogue était implantée dans un bâtiment privé de l'actuelle rue  Teyssier.Ce bâtiment a été acheté en 1884 et était l'ancienne demeure d'un officier de la forteresse de Bitche.La communauté a décliné après les années 70 et la synagogue n'est plus en activité aujourd'hui ( c'est une ruine bien triste )

5.Parking des Tanneurs

Cet endroit était occupé par des tanneries et des moulins à tan, du fait de la proximité de la rivière , la Horn.Ces tanneries produisaient notamment des peaux qui servaient à confectionner des tabliers aux artisans verriers de la région

6.Lavoir couvert

Il existait 5 lavoirs à Bitche, dont deux couverts.Celui-ci est le dernier encore visible.Les différents bacs correspondaient aux différentes tâches à effectuer: lavage, rinçage..Les lavoirs étaient également des lieux de rencontre pour les femmes

 

Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie

On remonte de sentier entre les arbres au dessus du lavoir

7.Couvent des pères Capucins

Les capucins étaient présents dans la région dès 1637.A la fin du XVIIe siècle leur installation reste laborieuse:ils sont francophones dans une région à dominance germanophone.Le couvent est abandonné en 1722 et est occupé par des religieux de la province allemande, les Augustins.Ils accueillent rapidement une centaine d'élèves scolarisés au convent.Le collège se développe et le projet de construction d'un nouveau bâtiment voit peu à peu le jour: c'est le collège Saint-Augustin situé à la sortie de Bitche en direction de Lemberg.Le couvent est vendu dans les années 90

8.La médiathèque

 Ce bâtiment  de 1745 était l'ancien hôpital militaire Rocca ( du nom  d'un médecin major décédé sur place en 1925)

Il est désaffecté en 1939.Il sert de mairie jusqu'en 1967.Après le transfert de la mairie à son emplacement actuel, le bâtiment est transformé en médiathèque en 1999

9.Église protestante

Le Pays de Bitche est de tradition catholique, mais la présence protestante est relevée depuis la guerre de Trente Ans.La communauté protestante se réunit tout d'abord dans la salle, avant qu'un terrain soit trouvé pour bâtir une église en 1881-1882.Le temple de style néo-roman est endommagé lors des deux guerres.Le clavier de l'orgue rafistolé après guerre, a été récupéré dans l’église protestante Sainte-Aurélie de Strasbourg.Albert Schweitzer y aurait joué et enregistré plusieurs concerts d'orgue.De nos jours, la paroisse protestante de Bitche compte 42 communes dont les plus éloignées sont à une vingtaine de kilomètres.

 Nous voici arrivés à mi parcours de ce circuit, je vous propose de faire une pause et je reviendrai pour la suite et fin très bientôt

 En attendant quelques détails  pour vous faire patienter!

Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie

 Très bonne journée à tous

 

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2021 4 04 /11 /novembre /2021 07:53

Bonjour à tous,

 Nous voilà presque arrivés à la fin de notre voyage, Neufchâteau sera la dernière ville étape.

"A Neuchâteau , on ne trouve pas de château, neuf ou  vieux.Pourtant, il y en a eu un, voici bien longtemps, mais il n'en reste rien.En revanche,autour de la place Jeanne d'Arc incontournable dans la région, de très belles vieilles maisons des XVIIe et XVIIIe siècle ont résisté au temps."

"Située au cœur de la Lorraine et aux marches de la Champagne, traversée par la Meuse, la ville de Neufchâteau a connu un essor économique dont patrimoine et savoir-faire ont gardé les empreintes"

Elle est labellisée "plus beaux détours de France" et nous l'avons choisie parce qu'elle était plus ou moins sur notre chemin du retour..et franchement nous ne regrettons  pas de nous y être arrêtés.

Nous arrivons en fin de journée, le parking prévu pour les camping-cars étant occupé par des engins de travaux et des tas de sable nous choisissons un petit bout d'herbe sous les arbres au bord du Mouzon rivière qui se jette dans la Meuse à Neufchâteau. Nous profitons de la douceur de cette fin de journée pour nous promener dans la ville déserte...et calme.. des travaux de voiries sont en cours, en journée certaines rues ne sont pas accessibles

Le lendemain matin nous passons à l'Office de tourisme , nous y sommes très bien accueillis et surtout très bien conseillés C'est toujours très agréable quand on peut nous guider et nous proposer des promenades car le plan-guide n'est pas toujours complet.A l'aide de la carte et du plan qui propose trois "parcours découvertes" nous découvrirons cette bien jolie ville.Les photos que je vous propose ont été prises pour certaines le jeudi soir pour d'autres le vendredi matin .Les textes en italique  proviennent soit du parcours découverte, soit du Guide Vert Lorraine ou encore du Guide "Les 100 plus beaux détours de France"

 

  l'Office de Tourisme

se situe sur la Place Jeanne d'Arc

 

"Anciennement place du marché, et place Royale, c'est le "cœur historique" de Neufchâteau, elle distribue les rues principales , et présente une continuité et une unité spatiale exceptionnelles."

"Au centre de la place, la statue en bronze de Jeanne d'Arc, sculptée par Charles Pêtre d'après le tableau d'Ingres, a été financée par souscription publique en 1857"

une plaque

"L'Hôtel Mouzon, dit des Goncourt (l'oncle des deux frères en fut propriétaire au XIXe siècle) est la plus belle réalisation d'architecture civile à Neufchâteau.F.L.Mouzon ( 1728-1792) en fit refaire vers 1780 la façade et la décoration du pavillon  "

"portail au linteau timbré d'un mufle de lion"

Au milieu de la rue Saint Jean, menant de la Porte de France à la Place du marché ( Place Jeanne d'Arc , depuis 1857) l'

Hôtel de Ville, ancien Hôtel de Houdreville

, splendide édifice Renaissance ( 1578-1594) De l'extérieur magnifique façade décorée d'ordres toscan et ionique au riche décor végétal mais le véritable trésor de cette demeure est son Escalier Renaissance

Nous avons pu admirer la façade et son portail le soir parce qu'en journée avec les travaux dans la rue Saint Jean, il était inaccessible

Nous y sommes entrés aux heures d'ouverture de la Mairie pour demander à visiter l'escalier , il nous a fallu revenir parce que la personne qui était censée nous ouvrir la porte n’était pas joignable.. Nous n’avons pas regretté d'avoir patienté !!

 

 

 

 

Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie

Nous n'avons pas pu accéder aux caves médiévales du XIVe siècle, elles servaient à entreposer les denrées de la famille au temps des Mengin.plus tard, pendant la deuxième guerre mondiale, elles servirent d'abri aux habitants de la ville sous l’occupation

Dans la cour un puits

"Le puits de la cour ( déplacé en 1976) est à l'imitation d'un puits élevé par Philibert Delorme à Lyon.Sa coupole est surmontée d'une statue de fantassin à l'antique: son écu porte les armoiries de Jean de Houdreville ( 3 gerbes de blé) , cet homme d'armes fait allusion au soldat du Christ, décrit par l'épitre aux Ephésiens "Tenez bon; ceignez vos reins de vérité et revêtez la cuirasse de la justice; prenez le bouclier de la foi..." a l'intérieur de la coupole du puits , un mascaron aspire à boire l'eau vive de la parole de Dieu"

une peinture murale un peu défraichie

 les rues sont joliment fleuries de gros pots de fleurs: géraniums et magnolias  hortensias vanille-fraise.. merci Cathy!!

une plaque de rue avec une citation

 Nous avons suivi les conseils donnés par le jeune homme de l'Office de Tourisme et nous nous sommes promenés aux bords du Ruisseau de l'Abreuvoir," espace naturel protégé" à la recherche de  deux lavoirs.Difficile de prendre des photos, les lavoirs ne sont pas accessibles, le grillage empêchant des prises de vue ( en cliquant sur le lien vous pourrez voir d'autres photos) J'ai été un peu déçue et presque frustrée..

"le second lavoir est un " bateau-lavoir" , datant de la fin du XIXe siècle, mais qui a gardé son toit en tuiles-violon et son bac flottant permettant aux lavandières de le fréquenter quel que soit le niveau de l'eau .C'est un bac constitué de plaques d'acier rivetées et planches de lavage en béton qui ont presque toutes manquantes. Le bac coulissait sur  un rail métallique fixé à chaque extrémité ."

 sources ici

 

Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie

Je vais m'arrêter là pour le moment..j'avoue que rédiger cet article m'a pris beaucoup de temps.. récupérer les photos sur le disque dur externe, recopier les informations et surtout taper sur le clavier de l’ordinateur portable n'est pas agréable

à bientôt pour la suite..

 bonne journée à tous

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2021 1 25 /10 /octobre /2021 07:09

Bonjour et très bonne semaine à tous,

J'espère que vous allez bien et que vous aurez passé un agréable weekend .Nous sommes de retour de notre "sortie camping-car" au Festival du Point de croix à Kutzenhausen..Je vous raconterai tout ce que nous avons admiré et mes achats bien sûr ( beaucoup plus nombreux que prévus!!) Mais en attendant que je trie mes photos, je vous propose pour bien débuter cette semaine une série de lavoirs..article que j'avais préparé la semaine passée

  Vous savez  que je suis fan de lavoirs.. Quand c'est possible je demande souvent à mon mari de s'arrêter lorsque nous en "croisons" sur notre route, pour les prendre en photos

 Ce jour-là il ne faisait pas beau, nous quittions l'Abbaye des Dombes ( 01.Ain) et faisions route pour Neufchâteau (88 Vosges) Nous aimons les petites routes...voici quelques lavoirs découverts

 à Sauvigney-lès-Pesmes (70 Haute-Saône)

à la sortie nord-ouest vers Aubigney sur la D280

 lavoir à pilastres toujours en eau, avec un puisard à chapiteau

Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours

 à Oyrières (70 Haute-Saône)

 deux lavoirs : la fontaine-lavoir est construite de 1827 à 1830 sur les plans de l'architecte départemental Louis Moreau dans un style néo-classique ;classée aux Monuments Historiques , d'aspect temple antique , comporte un lavoir rectangulaire et rappelle la villa romaine

 Un second lavoir-Nord plus traditionnel à la sortie du village

Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours

 à Bourbonne les bains (52 Haute-Marne)

"Lavoir situé sur la D460 (prolongement de la rue Amiral Pierre) en partant de Bourbonne les Bains vers Genrupt. Lavoir que je présume être public. Le lavoir est totalement abandonné. Entouré de mauvaises herbes avec une tuile cassée sur le toit. L'eau coule toujours. Les bassins sont envahi par un peu d'algues. On peut dire un lavoir dans son jus. Agréable promenade ou virée en bicyclette. Date de construction inconnue. " source ici

 Je l’ai trouvé très dégradé abandonné c'est vraiment très triste de voir son état

Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours

 à Lamarche (88)

 

"Ensemble rectangulaire dont le toit est soutenu par 4 piliers rectangulaires dans les angles, à l'avant la façade comporte 6 colonnes cylindriques et de chaque cotés 2 colonnes. Contre la façade se trouvent 5 bassins rectangulaires en fonte

La fontaine-lavoir de Grisfontaine a été établie en 1838 par François Grillot (architecte), réalisée par Lucien Granddidier, entrepreneur à Dompaire pour 18000 frcs. Les bassins extérieurs ont sans doute été fabriqués par les Fonderies de Montiers-sur-Saulx en Meuse (fondeur) dans les années 1880."

sources ici

 

 

Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours
Quelques lavoirs sur notre parcours

 Très peu de renseignements sur place j’ai essayé de faire des recherches sur le net

Voilà quelques lavoirs de plus dans ma "collection" privée,je suis loin d'en avoir beaucoup , il y a en aura encore quelques uns à vous montrer (114 à ce jour).

 Je vous souhaite une agréable journée et un bon début de semaine.. pour ceux qui sont en vacances scolaires de très belles et reposantes vacances!

 à très bientôt pour découvrir le Festival du Point de croix à Kutzenhausen  et environs!

 Comme d'habitude j'ia encore pris du retard sur vos blogs ..mais je ne vous oublie pas.. Merci d'être passés par là

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2021 7 12 /09 /septembre /2021 07:56

Bonjour à tous et très bon dimanche

Crémieu est si riche que j'espère ne pas vous lasser avec tous ces détails.

 Attention article tlès long....

 Nous arrivons enfin à la Halle médiévale du XVe siècle ( point 17 sur le plan que je vous ai mis dans l'article précédent) , c'est un peu le symbole de cette ville

 dans cette Halle d'accueil ,de nombreuses foires et marchés se sont tenus , il y en a toujours un tous les mercredis matins ( et nous étions justement là  un mercredi matin)

Datée de 1434, elle est un exceptionnel exemple d'architecture de la fin du Moyen-Âge.Depuis plus de 500 ans, elle n'a pas changé ni d’aspect ni de fonction.Elle est composée de trois travées séparées par des murs-bahuts sur lesquels repose la massive charpente, des marques de charpentiers sont encore visibles La charpente en chêne supporte une couverture de lauzes locales pesant 400 tonnes, récemment restaurée.

Ses dimensions( 193.5 mètres par 68.5 mètres) font d'elle l'une des plus imposantes halles de France

A son extrémité se trouve un grand comptoir avec des auges en pierre taillée: elles étaient utilisées pour mesurer les quantités de grain vendues et échangées.

Avant la Révolution Française, le système de poids et de mesure n'était pas unifié sur tout le territoire français.A Crémieu, la mesure unitaire était le "bichet", évalué à 19.5 litres Suivaient "l'émine" ( = 2 bichets), le "setier" (= 2 émines) , la "bichette" ( la moitié d'un bichet ) et la "coupe" ( la moitié d'une bichette). Des marques de pierre permettaient au marchand de grain de monter sur cette plate-forme; un sac était suspendu par les crochets de fer et était rempli d'une quantité de grain déterminée qui coulait par l'orifice de la mesure

 

Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie

Plus tard , nous y sommes revenus pour y déjeuner, en terrasse sous la Halle, un restaurant que je vous conseille "Au Pré d'Chez Vous" .

On a été "bichonnés" et on a vraiment pris du plaisir ..on a eu largement le temps d'observer la charpente entre chaque plat je vais vous mettre l'eau à la bouche..( mais ne me demandez pas le nom de ces plats.. je ne m'en souviens plus!)

Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie

Devant la Halle

sur la Place de la Poype  une fontaine

Hôtel de Chaponnay ( 14) XVIIe-XVIIIe siècle

demeure urbaine du XVI e siècle ( 15)

 Porte des Moulins ( 16)( XVIe siècle) cette porte fortifiée appartenait à l'enceinte médiévale et fut démolie vers 1850.attenante à cette porte,

une portion de l'enceinte est conservée flanquée par une tour semblable à celle qui supporte le clocher de l'église

 nous sortons de la ville à la recherche du lavoir , il ne figure pas sur le plan mais dans le livret on en parle.. on a un peu tourné en rond mais on l'a finalement trouvé 

On a d'abord suivi le ruisseau de Vaud

 au niveau de la croix l'Atelier Monétaire ( privé)

Au XIIe siècle la France comptait une centaine d'ateliers de fabrication de la monnaie, le fait d'avoir choisi Crémieu  , pour être le siège d'un atelier delphinal témoigne de l'importance de la cité dès la 1ère moitié du XIVe siècle.

 Nous revenons sur nos pas toujours en suivant le ruisseau et nous trouvons enfin le lavoir.

A la fin du XVIIIe siècle, afin de lutter contre les épidémies et la pollution industrielle dans les rivières, le gouvernement octroie aux communes une subvention pour la création de lavoirs.

Après de multiples conseils municipaux pour l'aménagement et le financement de ce lavoir, la construction fut décidée sur le canal de la rivière de Raud.De forme rectangulaire et sur les plans établis par M.Georges, architecte lyonnais, ce lavoir a pour dimensions:

 -un bassin intérieur d'une longueur de 9.20m et d'une largeur de 2.80 m, il permet d'accueillir environ 40 places.Quantité suffisante au vu de la population de Crémieu.

-le fond du bassin est fait de dalles de pierre de Trept sur un lit de béton

 L'aménagement de la rivière , la création d'une nouvelle rue pour faciliter l'accès aux lavandières et le bâti de ce lavoir aura couté à l'époque environ 5300 Francs!

 plus d'infos ici

Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie

nous revenons vers la Halle et nous prenons la rue Saint-Jean

Maison peinte (20) XVIe siècle

Intégrée dans le tracé planifié de la ville neuve, maison à deux étages caractéristique du quartier de la Halle, établie sur une demie parcelle de base.Les remaniements du XIXe siècle sont masqués par un ornement en trompe-l’œil, œuvre probable des peintres italiens saisonniers qui sillonnent le Dauphiné à cette époque

Ancienne église Saint Jean (22)XVI-XVIIe siècle

Sanctionnant l'essor de la ville basse, la construction de cette église entreprise dès 1504, mais souvent interrompue faute de deniers, se poursuivait encore en 1745.Elle fut transformée en immeuble de rapport après 1791.

Hôtel de la Poype Saint Jullin ( 23) fin XVe-début XVIe siècle

Famille de chatelains de Crémieu dès le début du XVIe siècle les la Poype résidaient au château de Saint Jullin proche de l'étang de Ry.En 1677, l'hôtel noble qu'ils possédaient également à Crémieu fut légué par Louis de La Poype à l’hôpital de Reclus pour en faire "un refuge des pauvres vieillards"

Tour d'escalier en vis, croisée à double accolade et croisée surmontée d'un oculus, début XVIe siècle

    Maison Garajoud dit du Colombier (24) XVe-XVIe siècle

Le sommet de la tour d'escalier, aménagé en colombier dès le XVIIIe siècle, explique l’appellation donnée traditionnellement à cette ancienne maison noble.Depuis 1948, elle abrite la Maison du Tourisme qui fut inaugurée par le président Édouard Herriot

pignon curviligne souligné par une gênoise à deux rangs,XVIIIe siècle, caractéristique de la haute vallée de l'Isère.

croisée d'angle XVIe siècle

Remise(25)

La baie qui orne la façade proviendrait du château delphinal.La construction conserve toutefois d'autres vestiges du XIVe siècle.Le remplacement de la colonnette centrale par un meneau profile fait partie des améliorations fonctionnelles apportées par le XIVe siècle dans le système de fermeture de la baie

Ancienne cure (26) XVIIe siècle

La présence d'une statue de saint au-dessus de la porte d'entrée désigne cet hôtel du XVIIe siècle comme ayant abrité l'ancienne cure de la paroisse Saint-Jean

 porte et vantail à panneaux moulurés XVIIe siècle

statue de Saint-Joseph en pierre

 Couvent des Ursulines (47) milieu du XVIIe siècle

 Maisons urbaines ( 27;28;29)

Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie
Crémieu, cité médiévale, 3ème partie

 Après le délicieux repas pris sous la Halle nous avons continué notre visite  de Crémieu afin de bien digérer et surtout d'éliminer toutes ces calories ( pourquoi ce qui est bon en bouche n'est pas toujours bon pour la ligne?)

Je vous raconterai la suite un autre jour..j’ai peur d'être trop longue

 prenez bien soin de vous..Très bon dimanche

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2021 7 05 /09 /septembre /2021 08:27

Bonjour et bon dimanche..

L'après-midi, après la visite de l'Abbaye de Cluny, nous avons suivi les différents  circuits que propose le plan guide de l'Office de Tourisme 

Nous commençons par celui du quartier Saint-Mayeul

la rue d'Avril étant assez étroite,il a été bien difficile d'avoir du recul pour prendre l'ensemble des maisons.

Certaines de ces maisons médiévales sont  détaillées sur le plan mais  ce site ( ici) donne  des renseignements complémentaires

L'Hôtel des Monnaies ( n°6) interpelle le regard par sa grande façade structurée par une cheminée en encorbellement ( saillant sur la rue) et sa grande sobriété décorative. façade à deux arcades et

claire-voie de baies rectangulaires à colonnettes

 intérieur avec logis et salles avec deux cheminées et deux escaliers, vers 1150

Maison Descourt (n°12) façade à deux arcades et

baie géminée à colonnette , chapiteau et arcatures, XIIe siècle maison à arcature murée

 quelques mètres plus loin une très belle maison romane restaurée (n°15).On imagine l'atelier d'artisan ou la boutique au rez de chaussée ouvrant sur la rue et dans laquelle les acheteurs ne rentraient pas Pour accéder à l'étage on empruntait un escalier droit qui pouvait déborder sur la rue.

façade classique à arcade et claire-voie décorée avec colonnettes et arcatures

 Nous revenons sur nos pas et empruntons la rue de la République

 Maison du Puits des Pénitents Noirs (n°25), façade classique à arcade et

claire-voie décorée avec colonnettes, pilastres et chapiteaux , vers 1160

 le Puits du Petit Saint Jean dit des pénitents

rue Saint Mayeul (n°9) sur la façade un joueur d'olifant( cor d'ivoire)

La Porte Saint Mayeul

La Tour Saint Mayeul

 vestiges du mur intérieur de l'église Saint Mayeul

 du Chemin des trépassés une belle vue sur la vallée de Grosne dans laquelle se sont installés douze moines de Baume-les-Messieursil y a plus de 1100 ans

 vue sur la Tour Fabry

 au bas du chemin un lavoir..sans explications ,

(sources ici)

"La façade principale de ce lavoir est orientée E-SE et reçoit ainsi le soleil du matin. La construction parait pataude du fait de ses murs épais et de son gros pilier d'angle cylindrique alors qu'elle n'est guère élancée. La surface intérieure est petite et ne devait pas permettre l'utilisation par plus de 2 laveuses à la fois. On voit un mince filet d'eau qui s'échappe par l'avant du lavoir."

"Le mur arrière est accoté au talus (ce qui justifie peut-être son épaisseur ?), tandis que la face donnant au S-SO est ouverte et son angle constitué d'un fort pilier cylindrique. Celui-ci a été restauré en laissant apparaitre les dommages infligés par le temps à sa base. On mesure ainsi mieux la faible résistance de la pierre calcaire locale."

"Le bassin de faible surface n'est pas trop bas, ce qui devait permettre aux utilisatrices de travailler debout. Il est complété par des banquettes reposoirs sur le mur nord et le muret du côté ouvert. On aperçoit par endroit des réagréages au ciment gris. Dommage, car la réhabilitation est plutôt soignée dans son ensemble."

un peu négligé ,manque d'entretien et pas fleuri alors que sur ce site on peut voir d'autres photos

 

au début de la rue de la Chanaise, les ruines d'une des anciennes portes de la ville

(n°38) sculpture sur la façade

 Nous entrons dans le quartier Notre Dame , mais suivons le circuit en sens inverse

la Maison des Vendanges  à l'angle de la rue du Merle et de la rue J.Desbois

Sur la façade moderne, la majestueuse claire-voie est évoquée

en trompe-l’œil, frise des vendanges

Demeure Duforeau,rue du Merle ( n°9) façade classique à arcade ,

claire-voie décorée à colonnettes et arcatures,

deux baies géminées XIIe siècle

n°11 façade avec baie géminée à chapiteau et à frise

et avec baies rectangulaires XIIe siècle

n° 18 où se trouvait le "cordonnier",

pilier d'une claire-voie il symbolise l'activité d'une maison romane avec sous la grande arche du rez de chaussée le cordonnier en activité et à l'étage,

les habitants de la maison se montrant à la claire-voie comme c'était à l'usage

 fontaine rue mercière

 rue Joséphine Desbois , cette rue possédait l'une des plus belles suites de maisons médiévales du XII au XIVe siècle.

 

( n°4)

La maison romane du n°6ter a retrouvé sa claire-voie récemment ( ensemble de fenêtres du premier étage)déposée , vendue et remontée dans un pavillon de la région parisienne, elle a été moulée en 2007.Grâce aux indices archéologiques laissés dans les murs, le moulage a pu être repositionné avec exactitude sur la façade

rue de la Barre ,Maison des Échevins

de la ruelle M.Bouillot point de vue sur la Cité-Abbaye

 sculpture dans la façade rue Sainte Odile

 Porte Sainte Odile ,une des nombreuses portes de la cité médiévale encore habitée.

nous redescendons la rue sainte Odile passons devant la chapelle des Recollets puis devant la place du Marché pour rejoindre la petite rue de Lamartine

(n°4) façade à deux baies géminées

avec colonnes, chapiteaux, frises et

tête sculptée XIIe siècle.

Je vous prépare une troisième et dernière partie de la visite de la cité de Cluny..

Il est temps que je vous laisse "digérer " toutes ces photos..peut-être vous ai-je perdues en court de route ?

Très bon dimanche.. à bientôt..

 

Partager cet article
Repost0
3 août 2021 2 03 /08 /août /2021 06:36

Bonjour,

Poursuivons notre balade  dans le Haut-Rhin sur la route des vins

 Nous voilà arrivés à Hunawihr.Nous avions visité ce village le 22 décembre 2017 avec comme seul "guide" le livre des Plus Beaux Villages de France ( site ici) C'était l'hiver la période de Noël , le village était comme endormi sous la neige Quelques plaques avec des explications l'église était fermée.. on n'a donc que très peu de renseignements lors de notre passage

Ce 22 juillet dernier,avec le circuit de découverte ( à télécharger ici) la promenade est plus intéressante et avec des enfants trois balades ludiques sont proposées ( 4-6 ans; 7-9 ans et + 10 ans)

 le plan du village avec les 19 étapes ..

 pour ne pas être trop longue je vous propose de partager ce circuit en deux, 1ère partie aujourd'hui la seconde pour demain

Nous nous sommes garés sur le parking rue Roger Kuhlmann à côté de la salle des fêtes , dans les vignes ( autorisé aux camping-car mais pas de services et un peu petit tout de même , l'accès est compliqué dans ces ruelles étroites)

Tous les renseignements proviennent de la brochure

 "12. Les 5 petites maisons de journaliers (38 rue des Vosges)
Ici, sur une surface d’un peu plus de 3 ares, subsistent 4 des 5 maisons qui appartenaient à un tisserand de lin, un vigneron, un journalier (salarié agricole payé à la journée) et un garde-champêtre au service d’un propriétaire ou de la communauté villageoise.."

 

Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie

"11 .Maison située 6 rue des Vosges
La porte voûtée de cette maison présente sur son linteau des gravures de 1565 qui pourraient représenter l’emblème d’un épinglier (fabriquant d’épingles à cheveux pour dames)."

Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie

"14. La plus monumentale fontaine de Hunawihr (devant le 2 rue de l’Église)
Cette fontaine composée d’une colonne surmontée d’une sphère, d’une auge principale sculptée et de deux bassins secondaires (à l’origine éléments de la fontaine Sainte-Hune) date du XVIIe siècle."

 en décembre 2017 elle était décorée en voiture de pompiers

 

Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie

"15 .L’auberge à la clef dite « Zum Schlussel » (8 rue de l’Église)

L’auberge était située sur un axe de passage fréquenté surtout les dimanches et jours de fêtes religieuses.Sur le linteau du porche en grès rose  figurent une date (1567), des initiales et un blason(une clef, emblème de l’auberge, encadrée d’étoiles, emblèmes des gourmets)."


"16 Le presbytère catholique (rue de l’Église)
Ce presbytère a été construit à la même période que le presbytère protestant, en 1750. Tout comme ce dernier, le presbytère catholique n’a pas été construit dans le style des maisons à colombages, parce qu’à cette époque (1740-1760) l’utilisation du bois dans la construction était interdite pour permettre  le renouvellement des forêts. Depuis 1965, ce bâtiment n’est plus occupé par le curé du village."

"17. L’église Saint-Jacques-le-Majeur et le cimetière fortifié (rue de l’Église)
L’église de Hunawihr a été construite du XVe au XVIe siècle, sur les bases de l’église primitive du XIe siècle. L’actuelle église, dédiée à Saint-Jacques-le-Majeur, est entourée d’une fortification dans  laquelle se trouve également le cimetière catholique (le cimetière protestant se trouve en dehors de la fortification). Les murs intérieurs du clocher sont couverts de peintures murales de style sub-rhénan représentant : à gauche, la vie et les miracles de saint Nicolas (en 14 tableaux datables de la  fin du XVe siècle) et à droite, le couronnement de la Vierge par la Trinité. Ces peintures murales, recouvertes durant la Réforme, ont été découvertes en 1878 et restaurées en 1968.
La nef, de forme asymétrique (2 parties de tailles inégales), construite sous la Réforme en 1537, est plafonnée. Cette architecture est typique des églises construites à cette époque. Sur la tribune, se trouve le plus ancien « orgue français » d’Alsace (1765), du facteur d’orgues Callinet. Originalité : disposition curieuse et sans doute unique en Alsace, l’accès à la chaire s’effectue par un
escalier postérieur et un passage percé dans le pilier.


LE SIMULTANEUM instauré à Hunawihr en 1687, désigne l’accueil au sein d’une même église des
cultes protestants et catholiques (décalage des jours ou heures de culte, ou chœur aux uns et nefs aux autres). Louis XIV ordonna, suite au rapport de 1674 de son ministre Louvois (relevant le nombre important d’églises en Alsace consacrées au culte protestant) que le choeur des églises soit rendu aux catholiques,dès lors que le village comptait au minimum sept familles catholiques."

Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie

"18.La fontaine Sainte-Hune et le lavoir (place de la Sinn / rue de la Fontaine)
La rue de la Fontaine était appelée autrefois « rue de la Sinn » (« lieu de jaugeage » en alsacien) car les tonneliers, les cuvetiers et les baquetiers (artisans qui fabriquaient les cuves et les baquets en bois) jaugeaient ici les fûts, tonneaux et autres récipients en vue de vérifier leur contenance.
La fontaine Sainte-Hune est citée dès 1334 ; elle  figure également sur un plan de Hunawihr datant de
1752. Le lavoir, installé à proximité de la fontaine Sainte-Hune, date du XIXe et du début du XXe siècle.Le lavoir est recouvert d’un grand toit qui protégeait les lavandières du soleil, de la pluie et de la neige."

Le lavoir a bien changé depuis la dernière fois qu'on y était je vous mets quelques photos de décembre 2017 où il y avait 4 bassins disposés perpendiculairement à la fontaine aujourd'hui il n'y en a plus que deux dans le prolongement de la fontaine
 

Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie
Hunawihr, 1ère partie

"19 .L’ancien tissage (3-5 rue de la Fontaine)
Cet ensemble, constitué actuellement de maisons d’habitation, fait partie de l’extension de Hunawihr
vers l’est au milieu du XIXe siècle. L’entreprise Weisgerber de Ribeauvillé créa à cet emplacement une
petite manufacture de tissage qui permit l’augmentation de la population de Hunawihr jusqu’à 1186
personnes. À partir du début du XXe siècle, la crise du textile provoqua le déclin de l’activité textile et
la fermeture de la manufacture."

1 .Maison située 2 Grand’Rue


Datée de 1566, cette maison comporte une fenêtre dissymétrique de
style Renaissance dont le linteau sculpté est orné de coquilles Saint-
Jacques inversées,

rappelant que le village de Hunawihr est situé sur
un des chemins de Saint-Jacques de Compostelle.

La dame qui habite cette maison est venue à sa fenêtre discuter avec nous, elle nous a expliqué la signification des coquilles inversées: une coquille c'est pour l'aller et la seconde à l'envers pour le retour! C'est toujours tellement agréable de discuter avec les villageois..

 Je vous laisse pour aujourd'hui , je reviens demain pour la suite ..

 très bonne journée à tous

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2021 7 25 /07 /juillet /2021 09:16

Bonjour à tous,

J'ai complété trois articles ce matin:

-les réponses des noms des parents d'Astérix et d'Obélix ici

-les photos du linteau de l'église d'Altenstadt que j'avais "loupé" lors de notre première visite ici

-ajout de photos du lavoir d'Altenstadt ici

 Poursuivons  notre sortie dominicale du 11 juillet dernier si vous le voulez bien.

 Nous avons quitté Dieffenbach-les-Woerth sous les nuages menaçants pour arriver à Altenstadt sous un bon gros orage. Hélas l'église était fermée..j’ai pu tout de même prendre le linteau à extérieur et son lavoir ( voir les édits )
Nous avons continué notre promenade et nous nous sommes arrêtés à Lembach à la recherche de ses lavoirs.

Le lavoir rue des écoles est en travaux.Il se situe sur le petit cours d'eau du Heimbach.

Je n’ai pas trouvé de renseignements sur ce lavoir

 de l'autre côté du pont un accès pavé au cours d'eau me fait penser à un "rossschwemm" ( bain aux chevaux) ??

Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village

le long du quai du Heimbach ,

j'imagine que c'est un petit lavoir privé?

Le second lavoir est au centre du village , rue de l'église sur La Sauer.

Un système de crémaillère permettait d'abaisser le niveau des 4 plateaux indépendamment,  suivant la hauteur d'eau.

Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village

 Je n’ai là non plus, pas plus de renseignements.. C'est dommage de trouver ces lavoirs dans cet état et du peu d’intérêt pour ce patrimoine ; malgré un Office de Tourisme et des parcours de visite proposés  mais qui ignorent ces lavoirs .Pour les enfants, trois circuits avec énigmes sont proposés

 

 un autre lavoir ? sur La Sauer (  privé)

 Bien sûr Lembach est un très joli village et nous nous y sommes promenés avec grand plaisir .

Quelques photos du village  ( plaques explicatives)

 

Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village

Et pour terminer quelques photos  de détails.. cartouches, poteaux corniers, enseignes, girouettes, fontaines..etc

Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village
Lembach, ses lavoirs, , son village

 Je vous laisse à présent.. je reviens très vite pour la suite et fin de ce long dimanche de visites et découvertes dans le nord de l'Alsace

 Très bon dimanche à tous.. orages , averses et éclaircies sont au programme , pas de sorties programmées.. j'ai demandé à mon mari une "pause",  je ne "suis" plus.. !

portez-vous bien..

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2021 3 21 /07 /juillet /2021 06:26

Bonjour à tous,

Édit du 25 juillet

Merci à Arcadia,CathyRose et Lavandine pour leurs réponses à mon petit jeu

J'ai rajouté les panneaux avec les noms des parents d'Astérix et d'Obélix.

Pourquoi ce thème?Le 1er mai 2021 on pouvait lire:

 "Dieffenbach-lès-Wœrth Un parcours des contes sur le thème d'Astérix pour défendre la quatrième fleur. ... L'univers d'Astérix a été choisi cette année pour convaincre le jury national de fleurissement, qui passera en juillet, de maintenir la quatrième fleur pour le village"

Après avoir visité l'église de Walbourg nous avons fait un crochet à Gunstett pour découvrir son second lavoir ( présenté ici) puis nous nous sommes arrêtés dans ce très joli village de Dieffenbach-les-Woerth  labellisé village fleuri 4 fleurs.Le ciel était bien gris, l'orage menaçait , il avait bien plu et on le voit sur les pancartes salies par les feuilles et fleurs tombées c'est un peu dommage que le soleil nous a boudé

Vous connaissez peut-être ce label ( pour plus d'info le site ici)

Non seulement le village est charmant et joliment fleuri mais en plus il propose de découvrir les personnages de la bande dessinée "Astérix le Gaulois".. des pancartes nous présentent chaque personnage 

 Astérix,Obélix,Idéfix,Abraracourcix, Bonnemine,Agecanonix,Mme Agecanonix, Panoramix,Falbala , Goudurix(?),Ordralfabétix,Ielosubmarine(?)

 

 

Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro

Mais je dois avouer que certains m'étaient inconnus!!

 Alors petit jeu pour vous:

 connaissez-vous le nom de la Maman d'Astérix?

Praline

 et celui du Papa d'Astérix?

Astronomix

 de la Maman d'Obélix?

Gélatine

 et du papa d'Obélix?

Obélodalix

 je vous laisse réfléchir.. je mettrai les réponses dans quelques jours

 quelques photos de ces scènes fleuries

 

Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro

 Avec bonheur on découvre un joli lavoir mais il n'est pas fleuri? c'est étrange!

 Il est bien entretenu et il a été restauré

( pour plus d'infos un clic ici)

Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro

 Dieffenbach-les-Woerth a un passé industriel et c'est ici qu' a été fait le premier LOG ( = carottage électrique)

Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro

 "La tour n°7, reproduction exacte en grès des Vosges d’un derrick fabriqué à Biblisheim dans le Bas-Rhin (à 5 km de Merkwiller-Pechelbronn) dans les années 1920… La hauteur de ce monument est de 7291 mm (chiffres inversés de la date du 1er Log : 1927), elle est située sur une place à l’entrée du village. Cette tour fut réalisée en 2005 par Jean-Claude Lanoix, meilleur ouvrier de France. Sur cette tour est gravé le fameux 1er Logging du 5 septembre 1927 et tous les renseignements utiles y figurent : n° du puits, les dates… "

Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro

On va se quitter avec quelques photos de maisons et autres petits détails..

Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro
Dieffenbach-les-Woerth, village "gaulois" fleuriPro

 Un vrai plaisir que cette découverte de ce très joli village fleuri et accueillant.

 A tous très belle journée à bientôt pour la suite  de notre sortie dominicale

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2021 6 17 /07 /juillet /2021 05:41

Bonjour à tous

J'ai ce matin une pensée pour tous les sinistrés et les victimes de ces intempéries chez nos voisins allemands, belges et luxembourgeois .

Il n'y a pas que les sites romans qui m'intéressent.. il y a également les lavoirs et ça vous le savez déjà.. Lorsque nous sortons  nous promener nous décidons soit l'un des thèmes soit le second et parfois dans un même village on trouve les deux pour mon plus grand bonheur.

Jeudi après-midi, nous avions rendez-vous à Hoerdt pour choisir nos futurs portail et clôture et c'est là que je me suis souvenue que nous y étions allés en janvier dernier découvrir son lavoir.. J'ai voulu le reprendre en photo  fleuri mais nous n’avons hélas  pas eu le temps ..ce sera donc en mode "hivernal" que je vous le propose.Il est à "sec" mais j’aime particulièrement son toit.

Renseignements du net:

"Daté de 1832, le lavoir de Hoerdt est composé de dix piliers en grès qui supportent un magnifique toit à croupes recouvert de tuiles plates alsaciennes - les Biberschwantz en dialecte -. Il était autrefois alimenté par une source phréatique - une Giessen en dialecte - qui jaillissait du ried dans les actuels jardins maraîchers pour se jeter dans le Landgraben tout proche. Tout à côté, existait la mare gänselàch qui faisait la joie des enfants et des animaux. L’alimentation en eau a cessé peu après la construction de la raffinerie de Reichstett."

sources ici

"Le lavoir de Hoerdt forme une exception. Il ne se situe pas sur la Zorn (qui passe au nord du village) mais était alimenté autrefois par une source phréatique qui jaillissait du ried, au niveau des actuels jardins maraîchers. La belle toiture à croupes de 1832, recouverte de tuiles plates alsaciennes appelées Biberschwanz et joliment rénovée, existe toujours mais le bassin a été supprimé. Tout à côté, existait la mare Gänselàch, qui faisait la joie des enfants et des animaux. L’alimentation en eau a cessé peu après la construction de la raffinerie de Reichstett.

Plus au nord du village, un second lavoir, construit en 1941 sur le Mostgraben, était alimenté par une source à l’eau particulièrement douce. Il a été abandonné après la construction de la route reliant Weyersheim à Bischwiller, qui a tari la source."

sources DNA ici

autres renseignements ici

Le lavoir

..je me permets de prendre la photo du site avec ce lavoir fleuri.. bien plus jolie que mes photos prises le 24 janvier 2021

Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett

 J'avais vu sur le site "petit-patrimoine.com" que Gunstett  procédait deux lavoirs.

Nous y sommes passés le 20 juin dernier .Nous n'en avons découvert qu'un seul et franchement pas le plus joli

Le lavoir à deux niveaux

"Ce lavoir construit au bord de la Sauer est rue du Lavoir, à l'intersection avec la rue du Général de Gaulle (D250).

La commune disposait d'un lavoir en bordure de la Sauer, à environ 1 kilomètre à l'est de celui qui nous occupe, en limite de commune avec Durrenbach.
Mais la commune de Gunstett ayant interdit l'usage de son lavoir à toute personne étrangère à son administration, un nouveau lavoir fut construit peu après 1871 au bord de la Sauer, aux frais de la commune de Morsbronn-les-Bains, sur un terrain concédé par la commune de Gunstett.
Il s'agit d'un grand lavoir couvert à 2 niveaux ou en escalier. Le sol est couvert de grandes dalles de grès rose menant à 2 longues tables de lavage en degrés permettant aux lavandières de s'adapter au niveau d'eau de la rivière."

 sources ici
.Il est actuellement en travaux ou du moins interdit au public et en piteux état..j'espère que la commune le restaurera

Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett

Mais j'avais vu également aux infos régionales un reportage ( en alsacien) ( ici) sur un second lavoir

Le lavoir municipal, un îlot dans la Sauer

"Ce lavoir sans doute de la fin du 19e siècle est à l'extrémité de l'Impasse de la Rivière, planté dans la Sauer.

A cet endroit le cours s'élargit et la rive a été aménagée en pente pour pouvoir descendre aisément dans l'eau.
Et juste à côté se trouve le lavoir dont l'usage était réservé aux administrés de la commune.
La structure en bois repose sur 4 plots en béton plantés dans l'eau au milieu de la rivière.
Le lavoir possède 2 côtés fermés et un toit à 4 pans, plutôt bas, couvert de tuiles.
Une passerelle en bois, stable, permet d'y accéder depuis la rive.
L'originalité de ce lavoir réside dans son mode de fonctionnement. La plateforme de travail des lavandières, en bois, est fixée par des chaînes à des traverses horizontales. Des bras en bois permettaient d'enrouler ou de dérouler les chaînes sur ces traverses, agissant comme un cabestan, pour faire monter ou descendre la plateforme en fonction du niveau de l'eau de la rivière.
La plateforme est percée de 2 grands trous rectangulaires qui servaient à plonger le linge dans l'eau courante.
Précisons que l'ensemble du lavoir et de sa passerelle a été rénové et que la plateforme a été immobilisée.
"

 sources ici
 

Nous y sommes retournés le 11 juillet et là je dois avouer que j’ai préféré celui-ci au premier!

Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett
Lavoirs dans le Bas-Rhin: Hoerdt et Gunstett

 D'autres lavoirs ont été visités ces deniers jours je vous en parlerai très prochainement.

 Je vous souhaite un excellent weekend..la météo étant plus agréable nous pensons donc partir en vadrouille sur les routes d'Alsace à visiter nos si jolis villages.. du tourisme local , il y a tant de villages que nous traversons sans jamais nous y arrêter et c'est tellement dommage!

Mon mari aura droit à sa seconde dose du vaccin AstraZeneca ce matin ..j'ai eu ma seconde dose il y a quinze jours ,le 2 juillet le jour où nous sommes partis en sortie camping-car dans le Haut-Rhin J'ai suivi les conseils de la pharmacienne qui m'a vaccinée et j’ai pris les doses d'homéopathie.. je n’ai eu aucun désagrément alors qu'à la première dose en avril dernier j'avais eu de la fièvre et j’avais été patraque. La pharmacienne m’avait prévenue que les réactions sont souvent plus fortes qu'à la première dose alors je n'avais pas voulu gâcher notre sortie! et je ne regrette pas d'avoir suivi ses conseils..

1 dose Thuya 15 CH pour diminuer la réaction à prendre de suite après la vaccination

1 dose Silicea 15 CH pour améliorer la réponse immunitaire à prendre le soir de l'injection

1  tube granules  Gelsémium 15 CH pour limiter les réactions générales 5 granules 3 fois par jour pendant 4 jours

Je ne fais pas de "pub" mais je partage mon expérience.. Après chacun fait comme il veut qu'on soit pour ou contre le vaccin, je n’ai pas envie de faire de la polémique sur ce sujet.

 Je vous embrasse visuellement..Portez-vous bien..

Partager cet article
Repost0
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 09:08

Bonjour à tous et très bon weekend,

 Cela fait un petit moment que je ne vous ai pas parlé "lavoirs".. Une collection que j'affectionne particulièrement et quand la chaleur s'installe.. j’ai envie de fraicheur et d'eau..

Commençons par le lavoir de Balbronn, c'était le dimanche 30 juin 2019.. Il faisait une chaleur étouffante on avait choisi de nous promener en forêt mais même là il faisait lourd et trop chaud!

On s'est garé à la maison forestière Elmersforst et suivi le sentier Notre Dame, promenade circulaire

 

Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach

On a réussi à trouver ce lavoir qui se situe en bordure de forêt ,à 4.2 km par la route du village ..J'imagine les femmes portant le linge jusqu'à ce lavoir.

Mon mari qui habitait pas très loin de Balbronn et qui passait régulièrement sur la route entre Balbronn et Oberhaslach n'en avait jamais entendu parlé! Ce dimanche là des jeunes gens avait pris le lavoir comme "frigo" pour leur pique-nique j’ai eu du mal à le prendre en photo. Il était à sec mais je suppose que le petit ruisseau doit l’alimenter en temps normal.Il est composé de plusieurs bassins et de pierre double en vis à vis

Je n’ai hélas pas trouvé de renseignements sur cet ancien lavoir

Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach

 Je vous avais parlé de l'église fortifiée de Balbronn ( ici

et de la tour romane de l'église de Dangolsheim  ( voir ici) mais pas de son lavoir

Nous y étions le 15 août 2019 

Ce lavoir est aussi appelé  la "Fontaine du Romain"

"Témoin du passé, le lavoir, en contre-bas de la mairie, est alimenté par deux sources qui jaillissent au fond d'un souterrain qui s'enfonce depuis 1537 sous la colline.
C'est à cette période que l'on procède à la construction de deux galeries voutées permettant de recueillir l’eau et de l’écouler vers un bassin.
Le lavoir en grès visible aujourd'hui date du XIXe siècle.
Une légende est associée à ce lavoir: on parle du fantôme de Dangolsheim.  " (sources ici)

 Pour connaitre   la légende du "Fantôme de Dangolsheim" je vous conseille ce site ( clic ici)

 Je le trouve très beau..très grand 

Il est composé de plusieurs bassins dont certains sont "peuplés" de poissons

Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach

Le troisième lavoir est celui de Petersbach C'est accompagnée de Louise que nous avons découvert  par hasard ce lavoir qui me fait plus penser à une fontaine, c'était le 12 juin 2020 

 Je n'ai hélas pas trouvé de renseignements sur ce lavoir, apparemment il a été restauré récemment.

 

Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach

 Parfois on trouve lavoir et art roman dans le même village ( comme ce fut le cas pour Balbronn et Dangolsheim) Le dernier lavoir que je vous propose se trouve à Obersoultzbach dont je vous ai montré son clocher roman ( voir ici)

 Son lavoir m'a beaucoup plu.. même s'il n'est peut-être pas assez mis en valeur à mon goût

 pas d'informations non plus sur ce lavoir je suppose qu'il faisait aussi office de "rossschwemme"= bain à chevaux. La rivière qui passe s'appelle Soultzbach.

Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach
Lavoirs de Balbronn, Dangolsheim, Petersbach et Obersoultzbach

Le lavoir à l'entrée du village a été construit sur la rivière Soultzbach .

Voilà j'espère que ces lavoirs vous auront plu..

Je vous souhaite un agréable weekend "estival". Pas de sorties de prévues  pour moi  , je suis "célibataire" mon mari étant parti à moto avec des amis en Auvergne, je vais rester sagement à la maison m'occuper du jardin.., tricoter en pédalant sur la terrasse , broder au calme et marcher dans ma jolie campagne..je ne suis pas à plaindre!

 à bientôt sur vos blogs..et merci à tous pour vos gentils commentaires que je lis avec grand plaisir même si je n'y réponds pas.. à moins qu'il y ait une question particulière..

Partager cet article
Repost0