Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2021 6 11 /12 /décembre /2021 07:42

Bonjour..

Terminons en "beauté" la visite de cette église.Nous nous sommes arrêtés à la fresque de saint Christophe ( voir l'article ici

 les explications en italique proviennent du petit guide acheté à l'Office de Tourisme mais également d'autres sources : dépliants ,panneaux et sites internet

Fresques "Le credo des apôtres et les 7 œuvres de miséricorde"

 La fresque du transept sud date également du XIVe siècle et se présente sous la forme de trois bandes horizontales à vignettes.

Le thème développé sur la bande supérieure est le Symbole de Foi dont les apôtres portent le texte en banderoles.

Les deux  bandes inférieures racontent la Passion, la Résurrection et l'Ascension du Christ ainsi que la Pentecôte et le Jugement dernier.

Celle-ci fait le lien avec le thème des 7 œuvres de miséricorde

 Quelques photos ( très peu de lumière ..beaucoup de "flou" je m'en excuse..) le texte du petit guide n'est pas "juste" je l’ai volontairement modifié

 d'autres renseignements et photos ( bien plus jolies que les miennes) sur ce site ici

L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie

L'ancienne chapelle de la Vierge est très joliment décorée

L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie

Fresque "Jésus présente son flanc"

A proximité de la chaire du XVe siècle une fresque du XIVe ou XVe siècle,imitant une tapisserie,représente le Christ

Peinture du XVe siècle, restaurée.

Elle est encadrée d’une bordure de vignettes en noir et blanc représentant les instruments de la Passion.

Le Christ debout sur un socle montre de ses 2 mains la plaie de son flanc droit.  A ses pieds deux petits personnages: un chevalier en armure tenant une petite inscription pieuse et, agenouillé, un personnage réputé être un donateur. Des inscriptions en allemand et latin partiellement illisibles sur des banderoles complètent la fresque.

montrant son côté ouvert.

fresque "Groupe de saints" XIVe siècle

  fresque de la Vierge à l'enfant

Peinture monochrome en gris et noir datant du XVe siècle dont la restauration n’a de toute évidence découvert qu’une partie.

Admirez la finesse du dessin et des traits de cette silhouette sur un mur blanc.
Deux inscriptions complètent cette œuvre:
« Mater digna dei mater misericordie »
« Mater salvatoris ora pro nobis »

 

Les Vitraux

 la Rosace romane

 

 du transept nord est datée de 1190 et compte parmi les plus anciennes verrières conservées en Alsace.d'un diamètre de deux mètres, elle est composée de huit lobes et d'écoinçons ajourés avec, en son centre , une vierge à l'Enfant

cette rosace se situe derrière l'orgue du chœur et est très difficile à prendre en photo

La Rosace gothique

 du transept sud se compose de huit pétales géminés dont la pointe renferme un trilobe.dans le trèfle inférieur nous voyons une Annonciation et le donateur Edelin muni de sa crosse abbatiale.L'abbé Edelin étant mort en 1293, cette rosace de six mètres de diamètre sans médaillon central peut donc être datée du XIIIe siècle.

les vitraux du chœur datent des XIII -XIVe siècles et représentent dans les lancettes centrales des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament.

 le chœur n'est pas accessible au public, une corde nous empêche d'y accéder.J'ai eu beaucoup de mal à prendre quelques photos des vitraux du chœur.

L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie

L'Autel du choeur

Le vitrail figuratif du bas-côté sud est une donation du chevalier Jean Bon de Wachenheim.Il date de 1487.Les vitraux de la nef ont été restaurés au XIXe siècle.

Ceux de la chapelle Saint-Joseph datent de 1900 et représentent des saints qui ont eu des liens avec l'histoire de l'abbatiale.

L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie

Les vitraux de l'ancienne chapelle de la Vierge sont du XXe siècle

 il existe une association "parrainage" ici pour aider à financer les travaux de restauration de ces magnifiques vitraux vous y trouverez d'autres photos

L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 3ème et dernière partie

 Le chandelier ( XIXe siècle)

 

 et la coupole de la tour de croisée gothique ( XIIIe siècle)

Malgré les destructions et les mutilations des Révolutionnaires du XVIIIe siècle et des premiers restaurateurs du XIXe siècle quelques statues sont parvenues jusqu'à nous

.. hélas mes photos sont vraiment trop moches mais j’ai tenté de prendre

les sept têtes grimaçantes du premier pilier sud qui datent du XIIIe siècle 

l'architecte

et les ouvriers

Une très gentille dame avec qui nous avons longuement discuté,nous a ouvert la porte de l'actuelle sacristie ( interdite au public) qui est l'ancienne salle capitulaire qui date XIVe siècle

ma photo perso étant de très mauvaise qualité je vous mets la photo trouvée ici

On y trouve une superbe clé de voûte qui représente 3 lièvres, chacun des lièvres a deux oreilles mais dans  le cas de cette clé de voûte, à eux tous, ils n'en ont que trois On ne peut comprendre sans  voir

De là, l'idée de la Trinité: un Dieu en trois personnes.On ne comprend pas, on comprendra au moment de la rencontre avec Dieu face à face.

Pourquoi le lièvre?

Animal prolifique, il était censé encourager la fécondité.Enfin  dans la dynamique de leur ronde effrénée, les trois lièvres expriment la dimension d'éternité

plafond de cette salle

 Baptistère du XIIIe siècle

 la forme octogonale symbolise la résurrection, le 8ème jour, commencement de la vie éternelle

Le labyrinthe du moine Otfried ( IXe siècle)

reproduction réalisée par Heinz Becht sculpteur de Hördt dans le Palatinat ( 2006)

Le cercle du centre du labyrinthe de Wissembourg était vide.C'est au XVIIe siècle qu'ont été insérées les lettres P.A.S. dont l signification reste mystérieuse

A nouveau un article bien long... chacun regardera, lira ce qu'il a envie ..libre à vous de zapper cet article

 Je vous retrouve très bientôt..

très bon weekend à tous..deux marchés de Noël de prévus  aujourd'hui, peut-être trois..pas sûre que je serai très présente sur la blogosphère..

 

 

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2021 4 09 /12 /décembre /2021 14:17

Bonjour,

 Poursuivons la visite et entrons à présent dans l'église saint Pierre et Paul.

 ( je ne suis pas à l'aise pour photographier les intérieurs des églises.. peu de lumière, flasch interdit, contre-jour..flou.. zoom pas évident des fois, très peu de recul, et puis les personnes présentes....bref je m’excuse de la qualité des photos.. )
 

 Plan de l'église

 

saint Pierre

 et saint Paul.

Les deux apôtres sont les saints patrons de l'abbatiale.Jésus a confié les clefs de son Église à Pierre , humble pêcheur

Dans le cadre des "Chemins d'art sacré en Alsace",une exposition avait lieu dans cette église

de l'artiste Laurence Whitfield ( si cela vous intéresse son site ici ) nous n'avons pas été complètement emballés.. mais c'est comme tout, l'art est mystérieux il faut aussi avoir les "codes" pour comprendre et apprécier...

ces  chemins d'art sacré sont à leur 23ème opus , celui de cette année a duré du 16 juin au 15 octobre sur 14 paroisses dont 16 artistes , nous n'en avons vues que 4.. ( Wissembourg-Surbourg Rosheim et Feldbach)

La nef du XIIIe siècle

 

Lieu de rassemblement de la communauté chrétienne pour la prière.La nef évoque la barque, symbole de l’Église traversant les tempêtes et les mers calmes.

 La Chaire

 

 le Grand Orgue

 

En 1757 les chanoines passent commande d'un instrument neuf auprès du facteur d'orgue F0Alffermaun mais celui-ci meurt avant la fin des travaux.H Egers devait achever l’œuvre mais s'en montra incapable.C'est L. Dubois qui mena à bien le travail et le grand orgue de la collégiale put enfin être inauguré en 1766.Classé Monument historique en 1973, l'instrument est un trois claviers/pédaliers "à la française" de 41 jeux, hélas injouable aujourd'hui faute d'entretien

 L'orgue de chœur

 

Instrument réalisé par la manufacture Roethinger en 1953, il compte 22 jeux répartis sur 2 claviers et un pédalier.C'est grâce à l'installation de cet orgue sur une structure en béton dans le transept nord que le grand orgue n'a pas été dénaturé dans les années 1950

Le Saint-Sépulcre

De style gothique tardif, il date de la fin du XVe siècle.Seule l'architecture du monument a survécu à la fureur iconoclaste de la Révolution française exception faite toutefois des soldats en armure du Moyen-Âge.Le gisant actuel a été réalisé et mis en place au XIX ème siècle

Notre Dame des Affligés

 Cette statue habillée date du XVI ème siècle.Les Pères Augustins en firent don à l'abbatiale avant leur départ de Wissembourg

Les fresques

La fresque de saint Christophe, haute de 11.50 m, est la plus grande de France.Peinte au XIVe siècle, badigeonnée au XVIe siècle, elle a été dégagée dans sa totalité en 1967.Saint Christophe, martyr syrien mort en 250, et le protecteur des voyageurs et était imploré au Moyen Âge contre la mort noire

Je vais m'arrêter là pour aujourd'hui.. il reste encore d'autres fresques , les vitraux ,les statues.. beaucoup de trésors à découvrir..ce sera pour un autre jour..

Je le répète ,rédiger ce genre d'article demande du temps.. mais je ne me plains pas au contraire ce n'est que du plaisir que de rédiger, relire les explications et chercher les photos dans mes archives et puis de les partager avec vous .Hélas le temps passe bien trop vite..

 Je vous retrouve très bientôt en attendant quelques détails..

L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 2ème partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 2ème partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 2ème partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 2ème partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 2ème partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 2ème partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 2ème partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 2ème partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 2ème partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 2ème partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 2ème partie

très bonne journée à vous qui passez par là..

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2021 3 08 /12 /décembre /2021 08:19

Bonjour

 Cela fait un petit moment déjà que je vous ai parlé de cette route romane en Alsace .Le premier article date du 7 février de cette année pour mémoire un clic ici..Chaque étape , chaque lieu, monument ,église ou château est pour nous un vrai plaisir à découvrir .Le site La Route Romane d'Alsace est un très bon guide..n'hésitez-pas à y faire un tour..

 Lors de notre sortie du 27 août dernier, nous avions commencé la journée à Bitche ( je vous en ai parlé ici et ) et en rentrant nous nous sommes arrêtés à Wissembourg. Ce n'est pas la première fois que nous nous y arrêtons,  été ou hiver j'aime cette ville. Comme elle fait partie du guide "Les 100 plus beaux détours de France" on en a profité pour aller à l'Office de Tourisme, récolter le tampon , celui-ci nous a rempli le bulletin;depuis il a été envoyé et nous avons reçu en cadeau un chargeur pour voiture très utile!. J'en ai  également profité pour acheter un petit guide  sur l'église saints Pierre et Paul , je vous propose donc de suivre le texte ( en italique) de ce guide avec quelques photos et des compléments d'informations trouvées sur place sur des panneaux d'informations

  la Chapelle Romane

 on y accède par une petite porte cachée sous ces immenses sapins

 Construite vers 1060, son architecture s'apparente à celle de la crypte de la cathédrale de Spire.Cet élégant espace se compose de trois nefs

jadis couvertes de fresques dont il reste un élément représentant

saint Willibrord, premier abbé d'Echternach.

 L'abside a été détruite et les colonnes centrales entaillées

rappellent que cette chapelle a servi, de la Révolution française jusqu'aux années 1960 , de cave à vin.

 On peut donc imaginer les tonneaux de vin disposés entre ces colonnes de grès rose

L'histoire d'un vitrail

 Le médaillon de 25 cm de diamètre formé d'une seule plaque de verre appelé "Christ de Wissembourg" date des années 1070.Il est considéré comme le plus vieux vitrail figuratif du monde.

Il ornait vraisemblablement l'abbatiale romane consacrée en 1033 et "embelli" sous l’abbé Samuel.Il fut cédé par l'architecte Winckler au Musée de l’Oeuvre Notre Dame de Strasbourg où il peut être admiré depuis 1922

 le vitrail présent dans la chapelle est une reproduction assez fidèle de l'original.Le regard de ce Christ est assez troublant..

Le Cloître

Le cloître inachevé  ( absence de voûtes, un seul bras construit) de l'ancienne abbaye date du XIVe siècle.

On peut y voir aujourd'hui les pierres tombales des XIV-XVe siècles

jadis disposées à l'intérieur de l'église

 ce sont les dalles funéraires des abbés bénédictins

Tympan de la nativité XIIIe siècle.Les personnages ont été décapités lors de la Révolution française

 une bien belle charpente

 inscription au bas du tympan:

"Serge-Bacchus-Pierre-Paul" Patrons de l’église et Saint Benoît

 La Tour Romane

Une inscription rappelle que c'est l'abbé Samuel qui fit ériger cette tour en 1075.De style roman, elle est le seul vestige de la première abbatiale de Wissembourg. Des douze cloches du carillon seul le bourdon, fondu sur place par Hans Hutter, en 1466, échappa au vandalisme de la révolution française.

Aujourd'hui , le beffroi du XIVe siècle compte six cloches

Dans la tour de croisée gothique sonne la cloche dite "des baptêmes"

 On continuera la découverte de l'intérieur de l'église un autre jour.. D'ici-là je vous propose quelques photos supplémentaires

L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie
L'église saints Pierre et Paul de Wissembourg, 1ère partie

Je vous souhaite un agréable mercredi, prenez soin de vous..

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2021 4 25 /11 /novembre /2021 09:37

Bonjour 

 Je vous propose de continuer le circuit à la découverte de la ville de Bitche. Nous nous étions arrêtés au point 9, ( voir l'article ici) Les renseignements proviennent du circuit offert à l'office de tourisme

 je vous ai mis quelques liens pour en savoir plus, si ça vous dit..

10.Maison Art nouveau

 L'Art nouveau a laissé sa marque à Bitche avec cette maison de 1904.L'art nouveau se caractérisé par l'esthétique des lignes courbes et s'est retrouvé dans l'architecture comme dans les arts décoratifs

11.Maison

Cette maison appartenait à une famille juive de marchands de bestiaux, d'où la présence

d'une tête de bœuf et

d'une tête de bouc sur la façade mais aucune représentation de cochon..

 12.Maison à colombage

Cette maison fait partie des plus anciennes de la ville

 

.Elle a été successivement crèmerie, cabinets d'infirmières..

13.Maison Victor Degott, Delicatessen Haus

Maison d'architecture typiquement allemande ( fin du XIXe début du XXe siècle),

ancienne pâtisserie-confiserie

14.Église catholique Sainte Catherine

Une église Sainte Catherine primitive existait à l'arrière de l'actuelle, dès 1398.Elle fût rasée pour des raisons stratégiques par Vauban.L'actuelle église Sainte Catherine a été construite en 1684 et a été financée par un impôt sur les débits de vin!Le perron de l'escalier cède et l'édifice est interdit au culte en 1740.La reconstruction est décidée et sa bénédiction solennelle a eu lieu en 1775.Son originalité réside dans sa composition inhabituelle ( clocher sur le côté) et sur l’absence de piliers dans la nef

Je ne suis pas satisfaisante de mes photos en intérieur dans cette église je m'en excuse .Un  petit fascicule expliquait les différents détails : fonts baptismaux, Chaire, Monument Bombelles, Calvaire Vitraux, Bas-relief, Statue de Marie et orgues..etc...etc  Si cela vous intéresse un clic ici

 

 

Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie

15.Statue de Jeanne d'Arc

Cette statue se dressait devant l'église vers 1860.Durant l’occupation allemande, tout proche se dressait le buste de l'empereur allemand Guillaume Ier sur un lourd piédestal.Avec le retour à la France en 1919, c'est Jeanne d'Arc qui trône sur le lourd piédestal, avant d'être remplacée par une croix gammée en 1940.Elle retrouve sa place après-guerre , avant d'être placée à son emplacement actuel en 1965

16.Hôtel de ville

 Le bâtiment a été construit en 1772 ^par un riche négociant suisse, M Du Pasquier.L'hôtel de ville y est aménagé depuis 1967.remarquez sur la façade, 2 ruches qui font partie des jardins en troc ( continuité du jardin  pour la Paix , aménagée dans toute la ville de Bitche)

17.Monument aux morts

C'est une œuvre du sculpteur messin Michel Bonnand, réalisée en 1967.Il honore les victimes des guerres de 1870,1914-1918-1939-1945 et 1945-1962.

Trois compagnons d'armes déposent à terre le combattant mort.Sur sa gauche son épouse portant le dernier né, symbole de la vie qui continue.A gauche, la France  libérée de ses chaînes ( 1939-45) donne la main à la Lorraine retrouvée ( 1914-18). A droite, les costumes moyenâgeux rappellent les origines de la cité

Le massif si joliment fleuri cache un peu ce monument, j'ia eu du mal à m'avancer pour prendre les détails de cette très belle sculpture

Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie

18.La porte de Strasbourg

Cette porte date du milieu du XIXe siècle et est la seule encore visible du dernier système de fortification qu'a connu la ville.Il s'agissait d'une porte à pont levis.On peut encore y voir les impacts de balles

19.Parc du Stadtweiler

Ce parc se situe à l'emplacement de l’ancien étang qui délimitait les remparts.Il a été asséché en 1827.En 1945, la rivière Horn y passait encore;la rivière est souterraine depuis 1957.Le parc a été inauguré en 1986.Il est aménagé de plusieurs sculptures contemporaines ( pour en savoir plus un clic ici)

Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie

ici se termine le circuit, nous l'avons suivi avec plaisir et intérêt.

Nous n'avons pas vu le Fort Saint Sébastien , il est noté sur le circuit ( entre les points 6 et 7) qu'on pouvait l’observer au loin à la fin du sentier au dessus du lavoir ( mais nous ne l'avons pas vu?), il a été construit vers 1850 pour renforcer la protection de la citadelle.Il n'a que très peu servi ( pour plus d'info un clic ici)

Bitche fait partie des" Villes et villages fleuris", elle a 4 fleurs ( ici)

Bitche fait également partie des "100 plus beaux détours de France" ( voir ici) et comme beaucoup de villes que nous avons visitées grâce à ce guide, elle ne nous a pas déçue, l’accueil à l'Office de Tourisme est parfait.. Nous avons pu "récolter" un nouveau cachet, il ne nous en manquera plus qu'un , il sera "récolté" à Wissembourg où nous nous sommes rendus juste après Bitche, je vous en parlerai un autre jour..

Comme souvent nous avons fait quelque achats à la boutique de l'OT, des "souvenirs" pour mes collections;timbres de collection,dés, boîtes métalliques, cartes ,cartes-recettes ..etc

Je vous quitte avec quelques détails de cette jolie ville de Bitche dont ces « Flaveurs coquines » conçues par la créatrice de mode Cléone ( pour en savoir plus un clic ici) qui ont beaucoup plu à mon mari ( allez savoir pourquoi!!)

Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 2nde partie

Ce fut un grand plaisir comme très souvent de partager avec vous notre "promenade " je vous remercie pour votre "accueil"!! et vos gentils commentaires. ( mais aussi vos visites silencieuses)

Je vous souhaite une bonne fin de semaine et à bientôt

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2021 3 24 /11 /novembre /2021 08:03

Bonjour à tous,

 Je vous propose d'aller à la découverte de la ville de Bitche. Nous avions déjà visité la Citadelle et le Jardin de la Paix ( voir l'article ici) mais pas la ville.Nous sommes chez nos "voisins" , en Lorraine dans le département de la Moselle (57) le 28 août, un jour entre nuages et éclaircies

Hormis la citadelle , la ville ne conserve que peu de témoins de son riche passé.La ville a été détruite lors des nombreux conflits qui l'ont secouée .Dernier en date :la seconde guerre mondiale, lors de laquelle 80% de la ville ont été détruits.

Nous nous sommes procurés le circuit à l'office de tourisme et nous l'avons suivi point par point.( 19 en tout)

1.L'office de tourisme

le bâtiment a été inauguré en 2013.Les matériaux utilisés pour sa construction, le bois et le verre, rappellent les ressources naturelles de la région.Il se situe à l'emplacement d'un ancien héliport, car l'ancien hôpital de la ville était tout proche.L'avenue du Général de Gaulle ( passant devant l'office de tourisme) suit le tracé des anciens remparts de la ville

2.La chapelle de l'étang

Cette chapelle date de 1505 et fait partie des édifices les plus anciens de la ville.Elle se situait sur la digue d'un ancien étang tout proche, asséché et remblayé aujourd'hui ( le parc du Stadtweiher). La différence de niveau entre l'entrée et la chaussée est due au remblai des anciens remparts.La chapelle a été détruite par les suédois durant la guerre de Trente Ans ( reconstruite en 1698) puis durant la seconde guerre mondiale ( où elle resta interdite au culte pendant une quinzaine d'années)

Elle est ouverte ,nous en profitons pour aller admirer ses jolis vitraux récents et originaux, les quelques statues dont une mise au tombeau et une Pièta du XVIIe siècle.

Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie

3.L'ancienne Poste

Ce bâtiment de style néo-classique a été construit par les allemands en 1903 et a été utilisé comme bureau de poste jusqu'en 2016.Dans la cour se trouve l'ancien pigeonnier

avec son toit de tuiles en "queue de castor"

4.La synagogue

La communauté juive s'est particulièrement développée après 1870.Au XIXe siècle, une synagogue était implantée dans un bâtiment privé de l'actuelle rue  Teyssier.Ce bâtiment a été acheté en 1884 et était l'ancienne demeure d'un officier de la forteresse de Bitche.La communauté a décliné après les années 70 et la synagogue n'est plus en activité aujourd'hui ( c'est une ruine bien triste )

5.Parking des Tanneurs

Cet endroit était occupé par des tanneries et des moulins à tan, du fait de la proximité de la rivière , la Horn.Ces tanneries produisaient notamment des peaux qui servaient à confectionner des tabliers aux artisans verriers de la région

6.Lavoir couvert

Il existait 5 lavoirs à Bitche, dont deux couverts.Celui-ci est le dernier encore visible.Les différents bacs correspondaient aux différentes tâches à effectuer: lavage, rinçage..Les lavoirs étaient également des lieux de rencontre pour les femmes

 

Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie

On remonte de sentier entre les arbres au dessus du lavoir

7.Couvent des pères Capucins

Les capucins étaient présents dans la région dès 1637.A la fin du XVIIe siècle leur installation reste laborieuse:ils sont francophones dans une région à dominance germanophone.Le couvent est abandonné en 1722 et est occupé par des religieux de la province allemande, les Augustins.Ils accueillent rapidement une centaine d'élèves scolarisés au convent.Le collège se développe et le projet de construction d'un nouveau bâtiment voit peu à peu le jour: c'est le collège Saint-Augustin situé à la sortie de Bitche en direction de Lemberg.Le couvent est vendu dans les années 90

8.La médiathèque

 Ce bâtiment  de 1745 était l'ancien hôpital militaire Rocca ( du nom  d'un médecin major décédé sur place en 1925)

Il est désaffecté en 1939.Il sert de mairie jusqu'en 1967.Après le transfert de la mairie à son emplacement actuel, le bâtiment est transformé en médiathèque en 1999

9.Église protestante

Le Pays de Bitche est de tradition catholique, mais la présence protestante est relevée depuis la guerre de Trente Ans.La communauté protestante se réunit tout d'abord dans la salle, avant qu'un terrain soit trouvé pour bâtir une église en 1881-1882.Le temple de style néo-roman est endommagé lors des deux guerres.Le clavier de l'orgue rafistolé après guerre, a été récupéré dans l’église protestante Sainte-Aurélie de Strasbourg.Albert Schweitzer y aurait joué et enregistré plusieurs concerts d'orgue.De nos jours, la paroisse protestante de Bitche compte 42 communes dont les plus éloignées sont à une vingtaine de kilomètres.

 Nous voici arrivés à mi parcours de ce circuit, je vous propose de faire une pause et je reviendrai pour la suite et fin très bientôt

 En attendant quelques détails  pour vous faire patienter!

Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie
Circuit découverte de la ville de Bitche, 1ère partie

 Très bonne journée à tous

 

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2021 7 07 /11 /novembre /2021 08:34

Bonjour à tous et très  bon dimanche

 Terminons la promenade à Neufchâteau par quelques bâtiments

 L'ancien Théâtre à l'italienne

Aménagé dans un corps  de bâtiment du Couvent des Augustines au XIXe siècle, ce théâtre recèle des décors classés monument historique,

Nous n'avons pas pu le visiter, il est fermé pour cause de travaux

mais grâce aux panneaux nous avons pu nous imaginer les décors..

 l'église Saint-Christophe (fermée ce jour là)

des bâtiments sans explications, dont j'ai aimé l'architecture 

 

 

Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...

toute une collection de jolies portes...

Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...

toute une collection de heurtoirs

Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...

et pour terminer des "détails"..

Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...
Neufchâteau, en mode collection de...

 En rédigeant les deux derniers articles sur Neufchâteau, et en suivant le plan et les explications, je me rends compte que nous avons loupé pas mal de choses.. c'est donc une ville qu'il nous faudra un jour revisiter..

Nous avons quitté Neufchâteau en début d'après-midi et avons pris la route du retour mais il était important que nous nous arrêtions à Domrémy..à quelques kilomètres de là , village natal de Jeanne d'Arc.... je vous en parlerai prochainement

 Très  bon dimanche à tous..

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2021 4 04 /11 /novembre /2021 07:53

Bonjour à tous,

 Nous voilà presque arrivés à la fin de notre voyage, Neufchâteau sera la dernière ville étape.

"A Neuchâteau , on ne trouve pas de château, neuf ou  vieux.Pourtant, il y en a eu un, voici bien longtemps, mais il n'en reste rien.En revanche,autour de la place Jeanne d'Arc incontournable dans la région, de très belles vieilles maisons des XVIIe et XVIIIe siècle ont résisté au temps."

"Située au cœur de la Lorraine et aux marches de la Champagne, traversée par la Meuse, la ville de Neufchâteau a connu un essor économique dont patrimoine et savoir-faire ont gardé les empreintes"

Elle est labellisée "plus beaux détours de France" et nous l'avons choisie parce qu'elle était plus ou moins sur notre chemin du retour..et franchement nous ne regrettons  pas de nous y être arrêtés.

Nous arrivons en fin de journée, le parking prévu pour les camping-cars étant occupé par des engins de travaux et des tas de sable nous choisissons un petit bout d'herbe sous les arbres au bord du Mouzon rivière qui se jette dans la Meuse à Neufchâteau. Nous profitons de la douceur de cette fin de journée pour nous promener dans la ville déserte...et calme.. des travaux de voiries sont en cours, en journée certaines rues ne sont pas accessibles

Le lendemain matin nous passons à l'Office de tourisme , nous y sommes très bien accueillis et surtout très bien conseillés C'est toujours très agréable quand on peut nous guider et nous proposer des promenades car le plan-guide n'est pas toujours complet.A l'aide de la carte et du plan qui propose trois "parcours découvertes" nous découvrirons cette bien jolie ville.Les photos que je vous propose ont été prises pour certaines le jeudi soir pour d'autres le vendredi matin .Les textes en italique  proviennent soit du parcours découverte, soit du Guide Vert Lorraine ou encore du Guide "Les 100 plus beaux détours de France"

 

  l'Office de Tourisme

se situe sur la Place Jeanne d'Arc

 

"Anciennement place du marché, et place Royale, c'est le "cœur historique" de Neufchâteau, elle distribue les rues principales , et présente une continuité et une unité spatiale exceptionnelles."

"Au centre de la place, la statue en bronze de Jeanne d'Arc, sculptée par Charles Pêtre d'après le tableau d'Ingres, a été financée par souscription publique en 1857"

une plaque

"L'Hôtel Mouzon, dit des Goncourt (l'oncle des deux frères en fut propriétaire au XIXe siècle) est la plus belle réalisation d'architecture civile à Neufchâteau.F.L.Mouzon ( 1728-1792) en fit refaire vers 1780 la façade et la décoration du pavillon  "

"portail au linteau timbré d'un mufle de lion"

Au milieu de la rue Saint Jean, menant de la Porte de France à la Place du marché ( Place Jeanne d'Arc , depuis 1857) l'

Hôtel de Ville, ancien Hôtel de Houdreville

, splendide édifice Renaissance ( 1578-1594) De l'extérieur magnifique façade décorée d'ordres toscan et ionique au riche décor végétal mais le véritable trésor de cette demeure est son Escalier Renaissance

Nous avons pu admirer la façade et son portail le soir parce qu'en journée avec les travaux dans la rue Saint Jean, il était inaccessible

Nous y sommes entrés aux heures d'ouverture de la Mairie pour demander à visiter l'escalier , il nous a fallu revenir parce que la personne qui était censée nous ouvrir la porte n’était pas joignable.. Nous n’avons pas regretté d'avoir patienté !!

 

 

 

 

Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie

Nous n'avons pas pu accéder aux caves médiévales du XIVe siècle, elles servaient à entreposer les denrées de la famille au temps des Mengin.plus tard, pendant la deuxième guerre mondiale, elles servirent d'abri aux habitants de la ville sous l’occupation

Dans la cour un puits

"Le puits de la cour ( déplacé en 1976) est à l'imitation d'un puits élevé par Philibert Delorme à Lyon.Sa coupole est surmontée d'une statue de fantassin à l'antique: son écu porte les armoiries de Jean de Houdreville ( 3 gerbes de blé) , cet homme d'armes fait allusion au soldat du Christ, décrit par l'épitre aux Ephésiens "Tenez bon; ceignez vos reins de vérité et revêtez la cuirasse de la justice; prenez le bouclier de la foi..." a l'intérieur de la coupole du puits , un mascaron aspire à boire l'eau vive de la parole de Dieu"

une peinture murale un peu défraichie

 les rues sont joliment fleuries de gros pots de fleurs: géraniums et magnolias  hortensias vanille-fraise.. merci Cathy!!

une plaque de rue avec une citation

 Nous avons suivi les conseils donnés par le jeune homme de l'Office de Tourisme et nous nous sommes promenés aux bords du Ruisseau de l'Abreuvoir," espace naturel protégé" à la recherche de  deux lavoirs.Difficile de prendre des photos, les lavoirs ne sont pas accessibles, le grillage empêchant des prises de vue ( en cliquant sur le lien vous pourrez voir d'autres photos) J'ai été un peu déçue et presque frustrée..

"le second lavoir est un " bateau-lavoir" , datant de la fin du XIXe siècle, mais qui a gardé son toit en tuiles-violon et son bac flottant permettant aux lavandières de le fréquenter quel que soit le niveau de l'eau .C'est un bac constitué de plaques d'acier rivetées et planches de lavage en béton qui ont presque toutes manquantes. Le bac coulissait sur  un rail métallique fixé à chaque extrémité ."

 sources ici

 

Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie
Neufchâteau, 1ère partie

Je vais m'arrêter là pour le moment..j'avoue que rédiger cet article m'a pris beaucoup de temps.. récupérer les photos sur le disque dur externe, recopier les informations et surtout taper sur le clavier de l’ordinateur portable n'est pas agréable

à bientôt pour la suite..

 bonne journée à tous

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2021 6 16 /10 /octobre /2021 06:39

 Bonjour à tous.. et bon début de weekend,

 Comme proposé hier , nous retournons à Châtillon-sur-Chalaronne pour la suite de la visite ..toujours en suivant le circuit.Les sources sont du circuit ( en italique ) et du Guide Vert Lyon & sa Région

Nous voici arrivé au

10.Pont de la Piétannée

Très beau fleurissement en été , il fait partie des nombreux ponts qui traversent la Chalaronne.Il conduit au vieux quartier pittoresque de la Piétanée, aux ruelles tortueuses et aux maisons à encorbellement.Se nombreux ponts au dessus de la Chalaronne valent à Châtillon le surnom de "Petite Venise de la Dombes"

11.Le Grenier à sel

 Les greniers à sel ont été créés en 1342, en même temps que la gabelle.Ils permettaient d'entreposer le sel de gabelle et servaient également de tribunaux pour les petits litiges liés à cet impôt.A coté des greniers à sel, il y avait également des "chambres à sel" qui étaient de simples lieux de vente du sel.cette maison , dont certaines poutres sont datés de 1386, en font la plus ancienne de la ville.Pourtant, elle ne devint grenier à sel qu'en 1772 par ordre du Fermier Général Receveur de la Gabelle , sieur Dangeville

12. Ancien Hôpital et Apothicairerie

 Construits au XVIIIe siècle, l'ancien hôpital abrite un patrimoine hospitalier de premier ordre, notamment une apothicairerie.cette ancienne pharmacie conserve une collection de 120 pots en faïence de Meillonnas datant de 1814.Le triptyque "La Lamentation " conservé à la tisanerie , fut peint en 1527

Les bâtiments sont devenu Centre culturel de la Dombes

nous n'avons pu visiter que les jardins en extérieur  ,les bâtiments étaient fermés et aucune visite n'était prévue, dommage

Puis nous sommes montés vers les

13.Vestiges du Vieux Château

 Construit en l'An 1000, il est le berceau de la ville de Châtillon.Après une première construction assez moderne, les seigneurs successifs en ont fait une des plus importantes ^places fortes du Duché de Savoie.En 1598, Henri IV, roi de France, déclare la guerre à la Savoie.En 1601, Châtillon revient au Royaume de France, un grand nombre de châteaux sont démantelés, dont celui de Châtillon.Seule subsiste l'enceinte avec sa porte en ogive et les bases de quatre des sept tours

nous n'avons pas pu y pénétrer mais avons fait le tour des remparts

 Nous sommes revenus pour déjeuner sur le bord de La Chalaronne dans le restaurant La Gourmandise.

La Chalaronne est un cours d'eau de la Dombes long de 52 km .C'est un affluent de la rive gauche de la Saöne qui traverse entre autre Châtillon-sur-Chalaronne. La pêche y est autorisée et l'aménagement de certaines de ses berges lui donne un côté agréable

 Après le repas nous sommes aller visiter l'Arboretum qui se situe à l'extérieur de la cité ( environ 1.5 km à pied)

 Ce site d'une superficie de 12 ha a été créé à l’initiative d'un homme passionné par les différentes espèces d’arbres, de fleurs, arbustes et fruitiers, Henri Navel, arboriculteur de métier.Il est découpé en plusieurs zone plantées de 252 espèces d'arbres dont 343 arbres remarquables ou rares.Le site est complété par une structure unique dans la région, le rucher pédagogique qui a permis à Châtillon-sur-Chalaronne d'être la première ville mellifère de France.

 

Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie

 Plusieurs personnages ont marqué l'histoire de cette cité médiévale :

-La Duchesse de Montpensier ( reconstruction des halles)

-Adrien Gallet : Capitale mondiale du casque de pompier

-Jean Tarrit :sculpteur du "Saint Sébastien" ( dans l’église)

-Jeanne Baret 

et Philibert Commerson

Philibert Commerson vit le jour à Châtillon- sur-Chalaronne en 1727.Botaniste royal, il accompagna le comte de Bougainville dans son expédition autour d'un monde ( 1766-1769) et rapporta du Japon un arbrisseau ornemental qu'il baptisa "hortensia";

hommage possible d'un amoureux transi à Nicole-Reine Lepautre, femme de l'horloger, qui portait dans ses prénoms celui d'Hortense

L'Hortensia est découverte à l’ile Maurice lors de son voyage .Ce médecin et passionné de botanique a également rapporté le "bougainvillier". Nommé à l'Académie des Sciences en 1773, il mourut cette même année à l'île de France sans avoir revu Châtillon.Ce grand botaniste, très en avance sur son temps, a formé sa gouvernante, Jeanne Baret, pour qu'elle devienne botaniste malgré l'interdiction, à l'époque, pour les femmes, d'être scientifiques.

La visite "guidée" et commentée  est terminée.. à présent place aux photos de détails..juste pour le plaisir..

des bâtiments

des ponts et berges de la Chalaronne, fleurs 

des détails

 des peintures trompe l'oeil

Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie
Châtillon -sur-Chalaronne, 2nde partie

 Nous avons beaucoup aimé cette ville et elle mérite vraiment tous ses labels, nous regrettons de ne pas avoir pu visiter le Musée Traditions et Vie ( momentanément fermé), l'ancien Hôpital , sa chapelle l'ouvroir et surtout l'Apothicairerie .Il faudra qu'on y retourne en attendant un clic sur ce site  ici pour en avoir un aperçu

 Je vous retrouve très vite pour une autre visite, un autre lieu ..très bon weekend à tous!

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2021 5 15 /10 /octobre /2021 07:16

Bonjour à tous

 Et si nous retournions en vacances?

Nous avons quitté Saint-Jean de Maurienne en fin d'après-midi , ce mardi 17 août,pour arriver en soirée à Châtillon-sur-Chalaronne  , nous sommes dans le département de l'Ain ( 01) en région Auvergne-Rhône-Alpes , Châtillon-sur-Chalaronne est situé au cœur de la Dombes, pays aux 1100 étangs Cette cité médiévale est labellisée "Plus beaux détours de France","Ville fleurie 4 fleurs", "Station Verte","Ville et Métiers d'Art","Famille Plus", "Maison des illustres"  et" Apicité".. !!

Nous avons passé les deux nuits suivantes sur le parking gratuit

Le lendemain matin nous nous sommes rendus à l'Office de Tourisme où nous avons été très bien accueillis et surtout très bien "renseignés"

Il n'a pas fait très beau ce jour-là, le ciel est resté bien gris, les photos ne sont vraiment pas géniales.Les textes descriptifs en italique sont issus du "circuit  découverte" d’autres renseignements proviennent du Guide Vert "Lyon & sa Région"

plan avec son circuit ,il débute devant l'O.T. sur la

1.Place du Champs de Foire

 Ce vaste espace extra muros de la ville comprend: la place de la République, la promenade du fer à cheval et le Champ de Foire.A partir des années 1950, les marchés aux bestiaux déclinent et d'importants travaux d'aménagement sont entrepris, donnant à la place son allure actuelle

des compositions florales dans des bacs enjolivent la ville

2.Hôtel de Ville

La bâtisse d'origine abritait le couvent des Capucins.Laissé vacant au départ des révérends pères lors de la Révolution, la Mairie y installa ses services.En 1912, décision fut prise de le démolir au profit d'un vaste bâtiment moderne

3.Rue Latrinale

Parfait exemple de ces petites rues étroites, aménagées entre les maisons, où les habitants déversaient à l'époque les eaux ménagères et les immondices.Les pots de chambre étaient ainsi vidés par la fenêtre.

A l’angle de la traboule et de la rue Commerson: la reconstitution d'un mur en torchis composé de bois d'aulne, d'argile et de paille tressée

4.Maison à encorbellement

Il s'agit d'un exemple typique de maison médiévale composée d'étages dit "en encorbellement" et de murs à pans de bois.

L'échoppe était installée au rez-de-chaussée, le premier étage offrait un espace d'habitation confortable, tandis que le dernier étage était réservé au grenier

5.Église Saint-André

Sa construction débuta en 1272 par Philippe Ier de Savoie .Bien que modeste à l'origine, elle s'agrandit et s'embellit au cours des décennies.De style gothique flamboyant, assez sobre cependant, l'église est construite principalement en "carrons savoyards" (= briques  de terre cuite épaisses et massives qui résistent aux chocs et au gel) et toit de tuiles rouges.La tour ronde, à demi encastrée dans le mur sud est le seul vestige de l'église primitive,la nef et les chapelles latérales sont en calcaire blanc du Mâconnais.A l'intérieur l'orgue de style baroque, la sculpture de Saint Sébastien (la statue sculptée dans un seul morceau de noyer par un artiste châtillonnais, Jean Tarrit (1865-1950) est saisissante de réalisme) , les vitraux..Elle est classée Monuments Historiques depuis 1909

Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie

 6.Maison Saint Vincent de Paul

 Sa façade date du XIXe siècle.Seuls l'escalier et la porte sont d'origine.Saint Vincent de Paul y résida en 1617 lors de son passage à Châtillon ,curé pendant cinq mois, il fut héberger par M.Beynier. Sa chambre se situait au dernier étage, aujourd'hui aménagée en chapelle et conservant l'origine du règlement de la Confrérie , signé de sa main;compagnie des Filles de la Charité Elle fut achetée au XIXe siècle par les sœurs de Saint Vincent de Paul pour y installer leur communauté

7.Les Halles

Construites à partir de 1440 par Piro Giroud, elles mesurent 80m de long sur 20 m de large et 10m de haut.Un gigantisme qui s'explique par l'importance des foires et des marchés en cette fin du Moyen-âge.Détruites en partie par le feu en 1670, elles furent reconstruites à l'identique grâce à la diligence du maire Philibert Collet et à la générosité d'Anne-Marie-Louise d'Orléans, duchesse de Montpensier, comtesse de Châtillon, qui autorisa les habitants à prendre le bois nécessaire ( 64 chênes!) dans sa forêt.la charpente repose sur 32 piliers faits chacun du tronc d'un des chênes de la forêt de Tanay.Jusque dans les années 1950, on pratiquait sous les halles, de la fin octobre à la mi-novembre la "louée" des domestiques.On pouvait alors embaucher des serviteurs à l'occasion des foires, véritables "forum des l'emploi" qui avaient le plus souvient lieu avant les grands travaux d'été.De vieilles maisons à échoppes sont restées encastrée à une extrémité de la construction Les Halles abritent un marché d'exception tous les samedis matins.Classé au niveau national "marché d'exception" et élu Plus Beau Marché de la région Auvergne Rhône Alpes il termine 3ème cette année sur TF1.Une soixantaine de producteurs sur plus de 300 mètres d'étals vous proposent des produits du terroir: fromages, volailles, gibier, poissons de la Dombes, viandes et charcuterie....

Le mercredi matin a lieu le marché de producteurs bio locaux, ce matin-là peu de producteurs

 

 

Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie
Châtillon-sur-Chalaronne, 1ère partie

 8.Porte de Villars

En 1272, les Comtes de Savoie deviennent Seigneurs de Châtillon.La cité est alors une place forte avancée de la Savoie et d'importants travaux de fortification sont engagés.A la fin du XIIIe siècle, l'enceinte forme un polygone de près de 1 km percé de 3 portes fortifiées, dont celle de Villars ( la plus petite). La démolition des portes est ordonnée par Louis XVI car elles "gênent la circulation". La révolution a sauvé la porte de Villars qui n'a pas eu le temps d'être abattue.La muraille défensive était bordée d'un fossé alimenté par les eaux de la Chalaronne grâce à un système d'écluses

tour carrée en carrons (briques) dont les assises et les angles sont en pierre calcaire

La galerie à mâchicoulis, l'emplacement des créneaux, les bras du pont-levis les coulisses de la herse les gonds des portes sont encore visibles sur la façade et sous la voûte en ogive

9.Musée du Train Miniature

 

Voyage en miniature.Cette immense maquette de 200m2 est l’œuvre d'un passionné.A travers des décors réels ou imaginaires, on y retrouve toute la vie en miniature, ponctuée par les multiples scènes animées et beaucoup d'humour

nous ne l'avons pas visité

J'espère que la visite vous a plu malgré la qualité médiocre des photos.. je vous retrouve demain pour la suite si ça vous dit toujours..

très bonne fin de semaine ( déjà!!) à tous..

 

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2021 5 08 /10 /octobre /2021 07:02

Bonjour à tous;

 Revenons à Saint-Jean-de-Maurienne et poursuivons notre parcours découverte.On s'était arrêté au point 7 ( pour le plan vous le trouverez sur l'article d'hier ici)

8.La Maison Diocésaine

Un portail Renaissance orne un bâtiment qui , lui, date des années 1930!

A l'origine , ce portail ornait l'ancien Collège Lambert situé avenue du Mont-Cenis, il a ensuite été installé sur la maison Diocésaine.

façade de style baroque de la chapelle de l'ancien couvent des Bernardines devenu collège Saint-Joseph ( 1623)

9.Place du Marché

La place du marché actuelle a un aspect très contemporain ( la marché n'a plus lieu sur cette place).

image du net 

Historiquement la place du marché était le point d'entrée naturel depuis la vallée de l'Arvan et constituait ainsi le lieu idéal pour les rencontres commerciales.La rénovation totale du quartier ans les années 1960 a bouleversé sa physionomie.Aujourd'hui on y retrouve l'Espace Culturel( archives municipales et médiathèque) Ce bâtiment construit par l’architecte Nicolas C3. Guillot et inauguré en 2009 a été conçu comme "une ode à la montagne, aussi abstraite qu'un gros sérac qui aurait dévalé des sommets pour terminer sa course sur la place du village" ( j'ai "oublié" de le prendre en photo il n'est pas facile à prendre ) 

le bâtiment représenté sur la photo ancienne est encore présent Les fenêtres sont surmontées de paniers remplis d'outils correspondants à des corps de métier

Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie

10.La rue Borcière

Petite rue qui était l'axe principal dans le sens est-ouest difficile d’imaginer des voitures dans cette rue  En 1832 est ouverte la rue de la république qui va créer un nouvel axe de circulation

10.Rue de la République dite aussi "rue des portiques"

Avec ses grands portiques, la rue est bordée de boutiques.

Elle est inspirée par l’architecture néoclassique, à la mode à cette époque à Chambéry ou Turin ( François Justin, l'architecte de cette rue est aussi celui qui a créé celle de Chambéry) Elle est l'un des symboles de la ville La construction de la Rue de la République a maintenu la circulation en ville et l'activité commerciale.

12.Rue piétonne Saint-Antoine

Cette rue est une des plus typiques de la ville.dans le prolongement de la rue Bonrieux elle est l'entrée depuis Chambéry.

Au début du siècle elle était parcourue par des chevaux, bœufs,etc.Elle était bien encombrée..Elle comprend de nombreuses étables et "choppes: certains grands porches existent encore.Elle tient son nom d'une ancienne chapelle aujourd'hui disparue, consacrée à Saint Antoine de Padoue

 Au fond d'un passage un oratoire dévolu a ce saint en perpétue le souvenir

 de nombreux détails m'ont beaucoup plu dans cette rue

 

Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie

13.Place du Forum

 construite dans les années 80 à la limite du centre historique, le lieu était occupé précédemment par des terrains de sport.Grande place piétonne de la ville, elle est typique de la période Mitterrand et reprend le principe des portiques

14. Le Théâtre Gérard Philippe

Inauguré en 1934, ce théâtre répond au manque important d’infrastructures de l'entre deux-guerres.Nous sommes en effet dans un période de forte croissance démographique, due notamment au développement des l'industrie.ce bâtiment servira en premier lieu de salle des fêtes, de salle de bal et de cinéma.En 1976 il sera converti en théâtre avec une capacité de 320 places.Ce théâtre a fait l'objet d'une rénovation récemment et propose une programmation riche et variée tout au long de l'année

 Là s'arrête le parcours découverte de Saint-Jean-de-Maurienne

Nous sommes revenus à notre point de départ c'est à dire au Palais Épiscopal ou Ancien Évêché  nous avons monté l'escalier et visité le Musée des Costumes , Arts et Traditions populaires pour y admirer les  costumes ; les meubles..etc.. un gros coup de coeur pour les châles.., les broderies.. les tissus..

Le Grand Salon est un exemple remarquable du baroque "civil" en Maurienne.Le musée abrite une collection très riche des différents costumes portés par les femmes des villages de Maurienne, ainsi que d'intéressantes colletions d'archéologie, d'art religieux et populaire; et la belle maquette restituant le grand clocher ( du XIe siècle) avant la démolition révolutionnaire de ses hautes flèches

Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie

pour terminer nous avons fait un arrêt au musée de l'Opinel, mon mari était curieux..et je n’ai pas été déçue même si il y a beaucoup de machines. j’ai aimé la façon de présenter l'histoire de cette famille, pour en savoir plus un clic ici)

 Le couteau savoyard a son musée : présentation filmée de la fabrication et exposition d'anciens couteaux dans l'ancien atelier de fabrication

Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie
Saint-Jean-de-Maurienne, 2nde partie

Mon mari s'est choisi un couteau avec tire-bouchon et pour moi un petit couteau de cuisine pour couper mes légumes pour la soupe!!

Après avoir fait les services ( gratuits) nous avons préféré ne pas rester sur le parking pour camping-car, les odeurs étaient trop " incommodantes".. on a donc poursuivi notre voyage.. Ce que je vous raconterai une prochaine fois.

Saint-Jean de Maurienne n'est peut-être pas la plus jolie ville que nous avons visitée , mais elle vaut le détour ,les travaux engagés témoignent de l’intérêt de la municipalité pour son patrimoine.

 Très bonne fin de semaine à tous..Prenez bien soin de vous!

A la semaine prochaine

Partager cet article
Repost0